Un projet de loi qui interdirait aux volontaires du service national de travailler avec des organisations qui reçoivent la majorité de leur financement de gouvernements étrangers a été approuvé mercredi par la Knesset en lecture préliminaire.

Il vise essentiellement les associations de gauche de défense des droits de l’Homme.

Le projet de loi a été présenté par le député du Likud Amir Ohana.

En octobre dernier, l’association B’Tselem avait provoqué la colère du Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres politiques en critiquant l’activité d’implantation israélienne devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

Tzipi Hotovely, vice-ministre des Affaires étrangères, a déclaré sur Twitter qu’elle était « très fière » de soutenir cette législation.