Le Shin Bet a déjoué une attaque qui devait être menée contre des soldats de Tsahal par une petite cellule du Hamas basée à Jérusalem composée de deux hommes palestiniens emprisonnés en Israël avant que celle-ci ne soit menée, a annoncé le service de sécurité mardi.

Les deux membres de la cellule projetaient de tirer sur des soldats en service au poste de contrôle juste à l’extérieur de Jérusalem lors des vacances de Pourim, le mois dernier, a précisé le Shin Bet dans un communiqué.

Les deux hommes se sont entraînés aux tirs, trouvé un emplacement pour mener leur attaque qu’ils ont planifié aux détails près. Il ont même acheté une voiture pour pouvoir fuir. Ils comptaient la brûler après, selon le communiqué.

L’enquête a révélé que ces hommes étaient en possession d’une kalachnikov, d’un 9 mm et environ 40 cartouches.

Le chef de la cellule se nomme Maan Shaer, 25 ans. Il est employé à la cafétéria de l’Université d’Abu Dis. Originaire du nord de la ville cisjordanienne de Burqa, Shaer a purgé une peine d’emprisonnement de deux ans en 2009 pour avoir planifié des attaques contre des soldats.

Les armes découvertes lors d'une enquête du Shin Bet dans une cellule du Hamas basée à Jérusalem (Crédit : Shin Bet)

Les armes découvertes lors d’une enquête du Shin Bet dans une cellule du Hamas basée à Jérusalem (Crédit : Shin Bet)

L’autre membre de la cellule est Daud Adwan, un membre du Hamas de 32 ans et résident de la ville cisjordanienne d’Al-Azariya. Lui aussi est un ancien prisonnier, Adwan avait appris à manipuler les armes bien avant son implication dans ce projet d’attaque, a informé le Shin Bet.

Les deux membres du Hamas avaient prévu de recruter un conducteur qui les aurait emmenés dans un oued abandonné à l’extérieur al-Azariya et qui aurait ensuite mis le feu à la voiture pendant que les deux hommes continueraient à fuire.

L’agence a déclaré que les arrestations ont été effectuées début mars, quelques jours avant la fête, qui cette année est tombé le 5 mars.

Les hommes devraient être mis en examen par un tribunal militaire en Cisjordanie dans les prochains jours.

Dans sa déclaration, le Shin Bet dit que l’enquête a souligné la « grande motivation du Hamas à mener des attaques dans et autour de Jérusalem, ainsi que les dangers [que représentent] les membres du Hamas qui reviennent au cycle du terrorisme après leur sortie de prison ».