Les services de sécurité du Shin Bet ont annoncé dimanche avoir arrêté un Palestinien suspecté de recruter des Palestiniens en Egypte, de les envoyer dans la bande de Gaza pour suivre un entraînement terroriste, et ensuite de les aider à entrer en Cisjordanie afin de mener des attaques contre des cibles israéliennes.

Dans un communiqué, le Shin Bet a identifié le suspect comme Najib Mustafa Nazal, 33 ans, originaire de Qabatiya, près de la ville de Jénine, en Cisjordanie.

Il aurait déménagé au Caire en 2007 pour faire des études, mais a été arrêté fin janvier au point de passage du pont Allenby, entre la Cisjordanie et la Jordanie.

Naza est affilié, selon le communiqué, aux Brigades al-Mujahideen, une ramification fondamentaliste du parti du Fatah de Mahmoud Abbas à présent liée au groupe terroriste rival, le Hamas.

« Ces dernières années, des activistes de l’organisation ont mené plusieurs attaques terroristes contre des cibles israéliennes, y compris des tirs de roquettes contre Israël et des tentatives de catalysation de l’activité terroriste au sein des frontières d’Israël, » a déclaré le Shin Bet.

« C’est une organisation qui maintient des relations avec le Hamas » poursuivait le communiqué, précisant les entraînements, les livraisons d’armes, les transferts d’argent liquide et d’autre formes d’aide.

Un jeune Palestinien rampe sous un obstacle de barbelés lors d'une cérémonie de remise de diplôme pour un camp d'entraînement dirigé par le Hamas le 29 janvier 2015, à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : AFP / SAID KHATIB)

Un jeune Palestinien rampe sous un obstacle de barbelés lors d’une cérémonie de remise de diplôme pour un camp d’entraînement dirigé par le Hamas le 29 janvier 2015, à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. (Crédit : AFP / SAID KHATIB)

Nazal a déclaré à ses interrogateurs que pendant qu’il était en Egypte, il a recruté des Palestiniens de Cisjordanie qui étaient aussi étudiants là-bas, les a envoyé à Gaza pour s’entraîner, puis les aider à retourner en Cisjordanie afin « d’établir une infrastructure militaire là-bas, » a déclaré le Shin Bet.

L’appartement du Caire de Nazal aurait été utilisé comme un centre de tri, accueillant des réunions entre membres de différents groupes terroristes, y compris le Hamas.

« De plus, il a déclaré qu’il était informé de la route principale de contrebande d’armes depuis la région de la Libye jusqu’à la bande de Gaza, en passant par l’Egypte, » a déclaré le Shin Bet, ajoutant que Nazal serait inculpé par une cour militaire ces prochains jours.

L’AFP a contribué à cet article.