Une cellule terroriste, composée de huit adolescents de Jérusalem Est prévoyaient une fusillade sur une base militaire de la capitale. Ils ont été arrêtes il y a quelques jours, a annoncé le service de sécurité du Shin Bet vendredi.

Le groupe, qui inclurait des membres de l’organisation terroriste du Hamas, était composé de huit Arabes israéliens, résidents des quartiers de Tsur Baher et de Sheikh Jarrah, à Jérusalem Est, selon le Shin Bet.

L’agence de sécurité n’a pas précisé la date des arrestations, mais a confirmé qu’elles ont eu lieu en novembre.

Les huit membres de la cellule, majoritairement des mineurs, avaient commencé à préparer cette attaque durant leur séjour en prison.

Ils avaient été incarcérés en 2015 pour leur participation à des émeutes, selon le Shin Bet.

Pendant qu’ils étaient sous les verrous, le groupe a décidé de perpétrer une fusillade sur une base de l’armée à proximité de l’Université hébraïque de Jérusalem, sur le campus du mont Scopus. Dès leur libération, certains des membres de la cellule ont commencé à repérer les lieux pour trouver la meilleure façon d’attaquer.

Après leur arrestation, certains membres de la cellule ont également admis avoir pris part à de violentes manifestations durant le Ramadan cet été et durant des cérémonies commémoratives en l’honneur de terroristes, affirme le Shin Bet.

Dans un communiqué, le Shin Bet a souligné le « grave danger que sont les attaquants pourvus de papiers israéliens, qui jouissent d’une liberté de mouvement et d’un accès aux armes, et la relative facilité avec laquelle ils peuvent perpétrer des attaques. »