Les forces israéliennes ont démantelé deux cellules palestiniennes dont les membres auraient tiré sur des soldats et des civils israéliens en Cisjordanie, a annoncé l’agence de sécurité du Shin Bet jeudi.

L’enquête des cellules a permis de découvrir cinq fusils, un pistolet et des munitions. On ne sait pas précisément comment de nombreux suspects ont été mis en détention en Israël lors des arrestations qui ont été effectuées au mois de décembre et janvier.

Selon le Shin Bet, deux cellules, une de Beit Rima au nord de Ramallah et la deuxième de Bani Naim, à l’est de Hébron, seraient responsables d’une série de fusillades et d’attaques à la bombe incendiaire ciblant des véhicules et des soldats israéliens

Des membres du premier groupe, une cellule du FPLP, ont déclaré qu’ils avaient l’intention de mener d’autres attaques, y compris un assaut sur une base de l’armée, une attaque au couteau et l’enlèvement d’un soldat, a déclaré le Shin Bet.

L’agence de sécurité a déclaré que les cas contre les individus visés par une enquête seraient présentés à un procureur miliaire à l’approche du procès.