Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté vendredi soir deux hommes dans le centre de la Cisjordanie, qui sont soupçonnés d’avoir tiré sur une voiture dans cette région dans la journée, ont annoncé des responsables.

L’arme utilisée pendant l’attaque, une arme semi-automatique artisanale de style Carlo, a été retrouvée en leur possession, a annoncé le Shin Bet.

Vendredi après-midi, un homme, accompagné d’un deuxième, a ouvert le feu sur un véhicule israélien près de l’implantation de Nili, à l’ouest de Ramallah, en Cisjordanie, a annoncé l’armée.

Il n’y avait eu aucun blessé, mais de multiples impacts de balles avaient été retrouvés sur la voiture.

Les soldats israéliens avaient fouillé la zone pour trouver les attaquants, qui avaient fui la zone. Les troupes avaient annoncé avoir retrouvé plusieurs douilles à l’emplacement des tirs.

Les recherches avaient entraîné les forces de sécurité à Deir Abu Mashal, au nord de Nili, où les deux suspects ont été arrêtés tard vendredi soir, a déclaré l’armée.

L'implantation de Nili, dans le Binyamin, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Dvirraz/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)

L’implantation de Nili, dans le Binyamin, en Cisjordanie. Illustration. (Crédit : Dvirraz/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)

Le Shin Bet maintient les deux hommes en détention pour les interroger, a annoncé le service de sécurité.

L’attaque à main armée de Nili était le troisième incident du même type en 36 heures. Mercredi soir, deux attaques à main armée ont été enregistrées, l’une près de Ramallah, l’autre au nord de Qalqilya. Il n’y a eu aucun blessé.

Mercredi soir également, des soldats ont abattu un Palestinien qui avait foncé avec sa voiture dans un arrêt de bus de Cisjordanie, au nord de Jérusalem. Aucun Israélien n’avait été blessé.

L’armée avait annoncé que le chauffeur avait été retrouvé avec un couteau à la main.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.