L’armée a récompensé lundi des dizaines de soldats pour leurs actions courageuses pendant le conflit dans la bande de Gaza de l’été dernier. Certaines médailles ont été remises à titre posthume.

Au total, 67 récompenses ont été remises lors de la cérémonie qui a eu lieu sur la base aérienne de Palmachim. Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, et le commandant de l’armée israélienne, le lieutenant Benny Gantz, ont participé à cette cérémonie.

La décoration la plus prestigieuse, la Médaille pour services loyaux et distingués a été remises au Lt. Eitan Fund, 24 ans, qui s’est fait connaître pendant le conflit en se précipitant dans un tunnel pour empêcher l’enlèvement d’Hadar Goldin lors d’une embuscade près de Rafah le 1er août 2014.

Goldin avait été tué lors d’une attaque surprise alors qu’un cessez-le-feu temporaire pendant le conflit de sept semaines devait débuter. Son corps avait été traîné dans le tunnel.

Persuadé que Goldin était encore vivant, et pour empêcher le pire scénario que l’armée israélienne craint – l’enlèvement d’un soldat israélien par le Hamas – Fund s’est précipité dans l’obscurité du tunnel armé uniquement d’un pistolet.

Alors que quatre soldats l’ont suivi, Fund a tenté désespérément de sauver Goldin. Il n’a pas réussi à localiser Goldin mais a récupéré suffisamment de parties de la dépouille de Goldin pour que l’armée puisse le déclarer décédé et lui permettre d’avoir un enterrement militaire.

Le Hamas aurait encore certaines parties de la dépouille de Goldin ainsi que celles d’un autre soldat israélien, Oron Shaul, qui a été tué lors d’un autre incident.

« Dans une société développé, les médailles ne doivent pas être remises après une guerre mais parce que l’on contribue à la patrie, a déclaré Fund lorsqu’il a reçu sa médaille. Mais si cela est nécessaire, nous devons le faire une seconde ou une troisième fois, en gardant la tête haute. »

Oron Shaul et Hadar Goldin (Crédit : Flash 90)

Oron Shaul et Hadar Goldin (Crédit : Flash 90)

Lors d’une déclaration faite avant la cérémonie, Fund a souligné que, malgré l’honneur que cette remise de médailles représentait, la cérémonie demeurerait un défi émotionnel.

« Nous nous remémorons nos amis qui sont tombés [pendant la guerre] et les familles endeuillés, a-t-il expliqué. Il est difficile de recevoir une médailles pour un incident aussi grave.»

Cet épisode du conflit a aussi entraîné la décoration d’un autre soldat lors de la cérémonie. Quelques minutes après que Fund soit entré dans le tunnel avec ses camarades, alors que leur destiné était inconnu, le sergent d’2tat-major Meir Unterberg a emmené avec lui quatre autres soldats dans le tunnel avec lui en soutien. Cet acte de courage lui a permis d’obtenir une médaille.

Quatre femmes soldats ont aussi reçu des médailles pour leurs actions pendant le conflit.

Regina Pekman, une officière médicale, lieutenant, a été décorée pour avoir organisé les traitements des soldats blessés sur le champ de bataille.

Trois autres femmes ont reçu des lettres de recommandation. La sergente Ronnie Jackson, la caporale Noa Teitel, et la sergente Lihi Meir ont toutes reçu ces honneurs pour leur travail d’observation dans les unités où elles ont été affectées qui ont permis d’identifier les infiltrations terroristes en Israël. Leur surveillance ont permis à l’armée israélienne de se rendre sur les lieux d’infiltrations.

Gantz a loué le niveau de préparation face au danger de ceux et celles qui ont été décorés lors de la cérémonie.

« Il y a beaucoup d’histoires qui démontrent le courage [de nos soldats], a-t-il affirmé. Le courage est important pour ceux qui ont pris part à la campagne, et cela est dû au simple fait qu’ils ont décidé de faire quelque chose malgré le danger. »

« Sous les tirs nourris, et malgré tous les dangers, vous nous avez prouvé que la bravoure existe », a continué Gantz, s’adressant aux soldats décorés. Dans le feu de l’action, vous avez pris cette décision courageuse qui a influé sur l’issue de la bataille et ouvert une voie vers le succès de la mission. »

Yaalon a aussi salué l’implication des soldats.

« Vous avez agi avec calme et courage, avec sagesse et ingéniosité tout en démontrant vos capacités de leadership et en risquant votre
vie », a affirmé Yaalon.

« Vous saviez que vous pouviez le payer de votre vie, mais vous étiez prêts à aller au-delà [de votre peur] pour protéger de votre corps vos camarades et les citoyens d’Israël. »

Le Chef d'état-major, Benny Gantz, lors de la cérémonie de remise des médailles le 2 février 2015 (Crédit : Flash 90)

Le Chef d’état-major, Benny Gantz, lors de la cérémonie de remise des médailles le 2 février 2015 (Crédit : Flash 90)

Quatre médailles du Chef d’état-major ont été remises à des soldats pour leur action pendant le conflit.

Le sergent réserviste de première classe, Omri, 26 ans – identifié uniquement par son nom en raison de son rôle dans la brigade secrète de l’armée « Cherry » qui opère en Cisjordanie – a été décoré pour avoir utilisé son corps pour protéger un autre soldat qui se tenait près de lui alors qu’une grenade avait été lancée sur eux.

Un autre soldat de réserve, le sergent d’état-major, Yugav Ofir, 22 ans, a été décoré pour avoir fourni des tirs de protection à une autre troupe qui était attaquée. Le sergent Sohar Elbaz, 20 ans, a été décoré pour avoir tué quatre hommes armés qui étaient en tarin de l’attaquer.

Des décorations ont été remises à des unités de l’armée pour leurs actions pendant le conflit.

Les unités de commandos Maglan et Sayeret Matkal, la Division des ingénieurs mécaniques, et le Commandement central ont tous reçu des médailles.

Les ingénieurs ont été reconnus pour leur travail effectué pour détruire les réseaux des tunnels transfrontaliers utilisés par le Hamas pour lancer des attaques en Israël.

Six médailles ont été remises à titre posthume à des soldats morts au combat. L’un d’eux était le Lieutenant-colonel Dolev Keidar, qui a choisi de mener ses soldats dans une zone où il y avait une alerte pour une possible infiltration terroriste en Israël.

Il est tombé dans une embuscade et a été tué avec deux de ses soldats lors d’un échange de tirs avec des combattants palestiniens, mais en agissant de la sorte, il a réussi à empêcher une attaque terroriste sérieuse sur le territoire israélien, avait affirmé l’armée.

Les batteries du Dôme de fer ont aussi reçu une décoration.

Pendant le conflit qui a duré 50 jours, l’armée a lancé une opération terrestre dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas pour contrer les attaques persistantes de roquettes sur les villes israéliennes qui se situent à la frontière et détruire les tunnels transfrontaliers qui représentaient une menace pour Israël.

Pendant le conflit, les Palestiniens de Gaza ont tiré plus de 4 000 roquettes sur des villes israéliennes.

Certaines roquettes ont atteint la ville de Tel-Aviv et même au-delà.