On connaît les Israéliens friands d’activités sportives outdoor mais confrontés à des prix de matériels élevés dus à d’importantes taxes douanières.

Dès lors, à l’annonce de l’ouverture d’une grande surface Décathlon le 29 août dernier, des Israéliens ont sans doute posé un jour de congé.

Car durant 4 jours le magasin, dont seules ses propres marques (Kalendji, Keshua…) garnissent les rayons, la foule n’a pas désempli. Selon Israel21c, Décathlon aurait ainsi accueilli 25 000 clients du 29 août au 3 septembre.

« Nous voulions acheter des haltères pour moi, des chaussures de sport pour les enfants et des collants pour ma femme, mais, il n’y avait plus pratiquement plus de choix », raconte Moti au Point avant d’ajouter : « Cela étant, j’ai vu les prix et cela me paraît très intéressant. Pratiquement 30 % de moins que dans les chaînes de magasins de sport en Israël. Decathlon, c’est vraiment une bonne nouvelle pour ce pays. Nous reviendrons dès que ce sera plus calme. »

Résultat le magasin a dû fermer ses portes le temps de se réapprovisionner.

Une ruée qui rappelle les bouchons monstres situés autour du site du premier Ikéa israélien en 2001 ayant attiré 30 000 personnes; mais également la foule tentant de pénétrer dans le H&M au centre Azrieli de Tel Aviv qui avait même donné lieu à quelques scènes de bagarres.

« Lors d’une conférence de presse, la PDG de Decathlon Israël, Louise Chekroun l’a confirmé, rappelle le magazine : « Les Israéliens nous l’avaient dit. Si vous avez l’intention d’être plus cher qu’en Europe, ce n’est pas la peine de venir. Nous avons décidé que ce ne serait pas le cas et que nous pratiquerions les meilleurs prix. » Promesse tenue et même plus. Depuis l’ouverture, des comparatifs effectués par les suppléments économiques locaux ont montré que pas mal de produits étaient moins chers qu’en Europe et surtout en France : entre – 6 à – 10 % « .

Le magasin Décathlon de 3 000 mètres carrés couvrent l’ensemble des pratiques sportives avec une soixantaine de rayons dédiés à des sports différents, affichant des prix compétitifs en regard de ceux pratiqués en Israël.

« L’entrée de Décathlon sur le marché israélien promet le début d’une intense compétition avec les acteurs locaux du marché sportif, qui est contrôlé par quelques enseignes, et qui pratiquent les prix les plus élevés des pays occidentaux », explique Globes.

Fondé en 1976, Décathlon emploie aujourd’hui 78 000 employés dans 1 221 magasins, présents dans 32 pays, et affiche un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros.