Une œuvre d’un jeune compositeur en herbe, qui devait être jouée dimanche au Carnegie Hall de New York, a été retirée car elle contenait un morceau de l’hymne nazi.

Le compositeur né en Estonie Jonas Tarm, 21 ans, a été chargé d’écrire une œuvre par le prestigieux concours du New York Youth Symphony.

Mais la composition de neuf minutes de Tarm, intitulée «Marsh u Nebuttya, » ou « Marche à Oblivion » en ukrainien, contenait un morceau musical de 45 secondes tiré du «Horst-Wessel-Lied», l’hymne nazi toujours interdit en Allemagne et en Autriche.

La composition comportait également un morceau de 45 secondes de l’hymne de la République socialiste soviétique d’Ukraine.

La directrice exécutive de l’orchestre symphonique de New York, NYYS, Shauna Quill, a affirmé au New York Times que la décision était « très inhabituelle », mais a été « prise avec réflexion et fermeté, dès que nous avons appris que l’œuvre comprenait des morceaux importants d’une musique écrite par des personnes dont les compositions sont jugées problématiques à jouer pour un orchestre comme le nôtre ».

Quill a confié s’être entretenue avec Tarm lundi dernier avant de prendre une décision, mais celui-ci n’a pas expliqué pourquoi il a inclus l’hymne.

« Sans cette information et compte tenu du manque de transparence, nous ne pouvions faire figurer son œuvre dans le programme », a déclaré Quill.

Mais Tarm, junior au New England Conservatory of Music, a défendu sa cause, disant au Wall Street Journal que la « l’œuvre ne doit pas provoquer. Mais elle doit évoquer, faire réfléchir et faire ressentir ».

Selon lui, un compositeur écrit la musique pour dire des choses qu’il ne peut exprimer avec des mots.

Tarm a déclaré au New York Times que la composition porte sur le conflit, le totalitarisme et le « nationalisme polarisant ».

D’autres compositeurs ont utilisé l’hymne, dont l’Allemand Karlheinz Stockhausen.

Ajoutant à la controverse, le programme de Tarm comprenait un morceau du poème de T.S. Eliot, « The Hollow Men » :

Entre la conception
Et la création
Entre l’émotion
Et la réponse
Tombe l’ombre.

Tarm a affirmé qu’il ignorait les tendances antisémites de T.S. Eliot.

Les répétitions ont commencé en décembre.

Quill affirme qu’elle n’était pas au courant de la figuration de l’hymne nazi jusqu’à la première de la pièce en février au New York’s United Palace Theater. Une lettre anonyme d’un «survivant nazi» s’est plainte de sa figuration.

Tarm a confié au New York Times qu’il était dévasté. « C’est une chose d’avoir un concert annulé en raison de la météo, ou de questions financières ; c’est un peu comme la mort par des causes naturelles. Mais l’annulation d’une chose pour ce qu’elle a à dire – me fait presque l’effet d’un assassinat ».