Le texto d’un terroriste palestinien à ses parents
Rechercher

Le texto d’un terroriste palestinien à ses parents

"Je me languis d’une mort sainte. Je suis un martyr, grâce à l’aide d’Allah. Réjouissez-vous", a-t-il écrit avant de perpétrer une attaque tuant Hadar Cohen

La police des frontières sur la muraille de la Vieille Ville de Jérusalem, après une attaque par trois Palestiniens à la porte de Damas, une des entrées principales de la Vieille Ville, le 3 février 2016. (Crédit :  Menahem Kahana/AFP)
La police des frontières sur la muraille de la Vieille Ville de Jérusalem, après une attaque par trois Palestiniens à la porte de Damas, une des entrées principales de la Vieille Ville, le 3 février 2016. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

La Dixième chaîne a publié une traduction d’un texto envoyé par un Palestinien à ses parents peu avant qu’il ne mène une attaque à Jérusalem avec deux autres hommes.

L’attaque a tué une policière des frontières israélienne, Hadar Cohen.

Les trois terroristes ont été tués pendant un échange de feu avec la police sur place, juste devant la Vieille Ville, à la porte de Damas.

« Maman, je vais au paradis », a écrit Ahmad Zakarneh, de Qabatiya, dans un message, selon la traduction hébraïque.

« Si tu me vois frémir dans mon ancien sang, réjouis-toi. Ne dis pas ‘Il est mort’ et ne sois pas attristée, puisque je vis à la lueur d’une bougie, sous le trône d’honneur du Seigneur. »

« Pardonne-moi papa, a-t-il continué. Je me languis d’une mort sainte. Ma religion m’appelle à respecter le rituel. Je suis un martyr, grâce à l’aide d’Allah. Réjouis-toi. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...