Trois start-up israéliennes sont parmi les onze choisies dans le monde entier pour participer la semaine prochaine à la finale du concours Security Startup Challenge (SSC) de Kaspersky Lab, une initiative mondiale de l’entreprise pour rechercher des « cyber-stars » – des étudiants et des entrepreneurs qui peuvent faire une contribution à l’industrie de la cybersécurité en plein essor.
 
Le concours est intenational, ouvert aux entrepreneurs et experts du monde entier, mais Israël a fourni près d’un tiers de la cyber-matière grise totale jugée par la société et un cortège d’experts de l’industrie comme étant dignes de participer à la finale.

Les trois finalistes israéliens sont RE-Sec Technologies, qui met en œuvre des logiciels pour détecter des menaces dans chaque fichier qui tente de s’écrire lui-même sur un serveur ou un ordinateur, sans la nécessité de détection basée sur une signature ou le repérage d’anomalies de comportement ; Cyber ​​DriveWare, qui utilise une approche unique en examinant les niveaux inférieurs du disque dur, où l’activité est plus facile à détecter et les menaces plus faciles à attraper; et Security in Motion, qui développe des solutions de sécurité pour les voitures connectées.

Outre les trois équipes israéliennes, des entreprises des États-Unis, de Roumanie, de Singapour, de Slovaquie, de Russie, d’Allemagne et de Norvège se sont hissées à la finale qui aura lieu la semaine prochaine au MIT, et qui distribuera 80 000 dollars aux sociétés en lice – dont 50 000 au gagnant, et respectivement 20 000 et 10 000 pour les deux suivants.

Les finalistes ont été choisis après une première sélection en mars dernier, face à des experts en personne et en ligne, et avoir terminé avec succès deux ateliers au Luxembourg. Les gagnants seront choisis par le personnel de Kaspersky Lab, en collaboration avec ses partenaires du projet – Magrove Capital Partners et ABRT Venture Fund.

Noam Froimovich, le PDG de Kaspersky Israël, a toujours su que les équipes locales avaient ce qu’il fallait pour parvenir à la finale.

« Je suis très heureux et fier qu’un tiers des participants à l’événement de clôture du SSC de Kaspersky Lab sont des équipes israéliennes. C’est une occasion unique pour eux. Dès les premiers stades, j’ai espéré que les développeurs israéliens aillent au MIT, et maintenant ils sont plus proches que jamais d’y arriver ».

Les prix seront décernés par le cofondateur et dirigeant de Kaspersky Lab, Eugene Kaspersky, un pionnier du marché de la cyber-sécurité.

« Au fur et à mesure que le paysage de la menace cybernétique devient de plus en plus dangereuse, le monde a besoin de nouvelles idées, de nouveaux concepts et de nouvelles approches à la cyber-sécurité », a déclaré Kaspersky.

« En conséquence, il y a eu une augmentation importante du capital risque pour les start-ups à un stade précoce de l’industrie. Les jeunes entrepreneurs ont aujourd’hui une excellente chance de construire une société vraiment réussie. Les start-ups technologiques ont généré des richesses énormes à leurs propriétaires et à la société dans son ensemble au cours des dernières décennies. Notre société a été une startup il n’y a pas si longtemps, et je peux confirmer qu’on se sent bien à combattre les méchants et à construire sa propre entreprise à partir de zéro en le faisant. »