JTA – Le site du HuffPost a fait un choix discutable pour le titre de son article sur le départ du chef de la stratégie de la Maison Blanche, Stephen Bannon.

« Goy, bye », pouvait-on lire sur la page d’accueil du site d’informations. Cet inhabituel choix terminologique était une association entre le terme yiddish pour signifier « non-juif » et une chanson de Beyonce, « Lemonade », dans laquelle la chanteuse renvoie un amant au son de « boy, bye ».

Cette association a déplu à plusieurs juifs éminents qui s’en sont pris à la rédactrice en chef du HuffPost, Lydia Polgreen sur Twitter.

Le directeur de l’ADL, Jonathan Greenblatt, a qualifié ce titre de « au mieux, de mauvais goût, au pire d’insultant », tandis que Julia Ioffe, une journaliste pour The Atlantic, a écrit à l’intention de Polgreen qu’elle aurait mieux aimé qu’elle « ne valide pas ce titre ».

John Podhoretz, rédacteur en chef de Commentary, a qualifié ce titre de « sot, stupide et insultant », et Michael Wilner, directeur du bureau de Washington du Jerusalem Post s’est demandé « À quoi pensait le HuffPost ? »

Dans une série de tweets, Polgreen a expliqué que le titre « était une référence au yiddish et à Beyoncé. Toute autre interprétation n’était pas intentionnelle ».

Le titre, qui a été changé pour « White Flight » (terme qui désigne la migration des personnes d’origine européenne hors des zones urbaines qui ont vu un taux d’immigration de populations nées ailleurs augmenter significativement), a été jugé de mauvais goût parce qu’il alimentait la théorie du complot selon laquelle les Juifs contrôlent le monde. La semaine dernière, des suprématistes blancs et des néo-nazis s’étaient rassemblés à Charlottesville en Virginie, scandant des slogans racistes et antisémites, notamment « les Juifs ne nous remplaceront pas ».

Bannon est l’ancien directeur exécutif du site Breitbart News, généralement associé au mouvement de la droite alternative. Ses sympathisants appartiennent généralement à des courants nationalistes blancs, au sentiment anti-immigration, antisémite et qui méprisent le « politiquement correct ».