Une équipe de chercheurs américano-israélienne s’est lancée dans la mise en place d’une thérapie qui permettrait de soulager les personnes atteintes du Trouble de stress post-traumatique (TSPT) rapporte le site Silicon Wadi.

Cette équipe est constituée de chercheurs issus des armées américaine et israélienne, ainsi que de professeurs de l’Université de Tel-Aviv et de professionnels des Instituts nationaux de santé américains.

Le Professeur Yair Bar-Haim de l’Université de Tel-Aviv explique que la méthode de thérapie par ordinateur qu’ils ont développée est révolutionnaire.

L’enjeu de cette étude, publiée dans la revue « American Journal of Psychiatry » était de déterminer l’existence d’un facteur commun aux patients de TSPT.

Selon le Professeur Yair Bar-Haim, les personnes souffrants d’un syndrome post-traumatique auraient un « système de détection des menaces de l’environnement anormalement instable ».

Une personne atteinte de TPST à tendance à extrapoler les menaces réelles qui l’entourent dans son quotidien. Le Professeur explique qu’une personne malade a un dysfonctionnement au niveau de la détection des menaces de l’environnement.

Ainsi Yair Bar-Haim et son doctorat Rany Abed ont développé un système afin de suivre, par l’intermédiaire d’un ordinateur, les fluctuations du mécanismes de détection des menaces.

Il s’agit plus précisément d’un entraînement informatisé par lequel le patient est plongé dans des situations concrètes d’évaluation d’un danger.

A l’occasion de cette étude, des soldats américains et israéliens se sont soumis à des tests.

Les résultats de l’étude montrent « une diminution significative des symptômes et la guérison d’une grande partie des patients » rapporte le professeur israélien.

L’avantage de ce traitement est sa disponibilité matérielle et son faible coût, un psychologue n’étant pas utile.

D’autres essais doivent être menés sur des civils et non des soldats souffrant du même traumatisme.