Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden a condamné dimanche l’attaque au camion qui a fait quatre morts parmi des soldats israéliens à Jérusalem dimanche.

« Je condamne fermement l’attentat terroriste lâche à Jérusalem aujourd’hui, et je prie pour les victimes, les blessés et leurs familles », a déclaré sur Twitter Joe Biden.

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a aussi réagi à l’attaque, se disant « indigné » suite à l’attentat au camion de Jérusalem.

« En temps de crise, les amis se tiennent les uns sur les autres », a déclaré Cuomo dans un communiqué.

« Nos pensées sont avec le peuple d’Israël aujourd’hui et nous prions pour les personnes perdues et blessées et leurs familles. »

L’ambassadeur américain en Israël, Dan Shapiro, avait aussi condamné l’attaque très peu de temps après qu’elle se soit produite.

Dan Shapiro, ambassadeur des Etats-Unis en Israël, pendant la conférence diplomatique du Jerusalem Post, à Jérusalem, le 23 novembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Dan Shapiro, ambassadeur des Etats-Unis en Israël, pendant la conférence diplomatique du Jerusalem Post, à Jérusalem, le 23 novembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

De même que le département d’État : « Nous condamnons dans les termes les plus forts l’horrible attentat terroriste à Jérusalem. Il n’y a absolument aucune justification pour ces attaques brutales et insensées », a déclaré Mark Toner, porte-parole du Département des Affaires étrangères, dans un communiqué publié quelques heures après l’attaque.

« Nous condamnons la glorification du terrorisme maintenant et à tout moment et appelons chacun à envoyer un message clair, à savoir que le terrorisme ne doit jamais être toléré », lit-on dans la déclaration du département d’État.

La Maison Blanche a réagi peu avant minuit (heure israélienne). Les Etats-Unis ont condamné « dans les termes les plus fermes » l’attaque « lâche » au camion, selon un communiqué de la Maison Blanche.

« Nous offrons tout notre soutien à nos partenaires israéliens qui travaillent pour trouver qui se trouve derrière cette attaque », a souligné Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, offrant ses condoléances aux familles des victimes.

« De tels actes lâches ne peuvent jamais être justifiés et nous en appelons chacun à envoyer un message clair et sans équivoque, à savoir que le terrorisme ne doit jamais être toléré », a encore indiqué Ned Price.

Quatre soldats israéliens ont été tués lorsqu’un Palestinien, présenté par Israël comme un sympathisant du groupe Etat islamique (EI), a lancé son camion contre un groupe de militaires en excursion à Jérusalem.

Il s’agit de l’une des attaques les plus meurtrières depuis le début d’un cycle de violence entre Israéliens et Palestiniens à l’automne 2015.

Les soldats visés dimanche participaient avec des centaines d’autres à une sortie sur l’un des sites d’où l’on a l’une des vues les plus spectaculaires sur Jérusalem et sa vieille ville.

Les soldats sont fréquemment emmenés sur cette promenade pour les sensibiliser à l’histoire de cette ville qui est au coeur du conflit entre Israël et les Palestiniens, chaque camp revendiquant notamment la souveraineté sur sa partie orientale.

Une vidéo mise en ligne montre un petit camion de chantier blanc sortir de la route et semer la panique parmi les soldats tout juste descendus de leurs cars. Il fait ensuite marche arrière et repasse au même endroit, puis s’arrête, vraisemblablement stoppé par des tirs.

Fawzi Barhum, un porte-parole du groupe terroriste palestinien du Hamas, a salué l’attaque contre les soldats comme un acte « héroïque ».

« Il n’y a rien d’héroïque à de tels actes », a rétorqué le coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix, Nikolay Mladenov.

Le président français François Hollande a lui aussi condamné « l’odieux attentat qui s’est produit à Jérusalem ».