Les dirigeants de la coalition ont décidé lundi de repousser le vote sur le projet de loi controversé sur « l’Etat juif » d’une semaine car certains ministres continuent à s’opposer à cette mesure. Cette opposition pourrait leur coûter leur place au gouvernement.

Le député d’Israël Beytenu, Robert Ilatov, est à l’initiative de cette manœuvre, qui a obtenu le soutien du parti HayaBayit HaYehudi lors d’une réunion des membres de la coalition.

Cette décision survient quelques heures après que la ministre de la Justice, Tzipi Livni, ait réitéré son intention de s’opposer au projet de loi controversé qui renforcerait juridiquement le caractère juif de l’Etat d’Israël. Elle a défié le Premier ministre et lui a demandé si cela valait vraiment la peine de rompre la coalition pour cette loi.

« Cette loi ne passera pas car nous ne sommes pas encore prêts. Et je ne suis pas prête à rester les bras ballants au sujet d’une question aussi sensible », a soutenu Livni à Ynet lundi. « Et si ce projet est soumis au vote mercredi, je ne le laisserais pas passer et ne ferais aucun compromis sur sa formulation ».

« Le Premier ministre devra décider s’il renverra les ministres de son gouvernement qui s’opposent à cette loi et dissoudra ainsi la coalition. Cette loi va à l’encontre d’un Israël juif et démocratique », souligne-t-elle.

« S’il veut des élections à cause de cela, ce n’est pas un problème ».