Le Conseil de sécurité des Nations unies a repoussé jeudi un vote sur une résolution égyptienne demandant l’arrêt des activités d’implantations israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem Est, ont annoncé des diplomates.

L’Egypte a demandé un délai pour permettre des consultations sur la mesure.

Aucune nouvelle date ou nouvel horaire n’a été prévu, selon les diplomates.

Une source diplomatique occidentale a déclaré que le vote pourrait être repoussé « potentiellement indéfiniment », a annoncé Reuters.

La résolution exprime également une « préoccupation profonde que la poursuite des activités de colonisation israélienne mette dangereusement en péril la viabilité d’une solution à deux états. »

Israël a appelé les Etats-Unis à apposer leur veto à cette résolution, jugée partiale et anti-Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a appelé jeudi matin les Etats-Unis à s’opposer à ce texte, a déclaré jeudi après-midi que « les Israéliens apprécient profondément l’un des piliers les plus importants de la relation israélo-américaine : la volonté, depuis des années, des Etats-Unis de se tenir aux Nations unies aux côtés d’Israël et à apposer leur veto aux résolutions anti-Israël. »

« J’espère que les Etats-Unis n’abandonneront pas cette politique ; j’espère qu’ils respecteront le principe établi par le président [américain Barack] Obama lui-même dans son discours aux Nations unies en 2011 : la paix ne se fera pas par des résolutions des Nations unies, mais uniquement par des négociations directes entre les parties », a ajouté le Premier ministre.

« C’est pour cela que la résolution proposée est mauvaise. Elle est mauvaise pour Israël, elle est mauvaise pour les Etats-Unis, et elle est mauvaise pour la paix », a conclu Netanyahu.