L’Egypte a ouvert le point de passage de Rafah jeudi pour recevoir les Palestiniens blessés dans l’offensive israélienne lancée il y a trois jours en riposte à des salves de roquettes tirées depuis l’enclave palestinienne, a affirmé un responsable à la frontière.

Les hôpitaux dans le nord du Sinaï, frontalier de la bande de Gaza et d’Israël, sont prêts à accueillir des blessés palestiniens, a rapporté l’agence officielle Mena.

L’opération aérienne israélienne a fait au moins 70 morts en trois jours, dont 21 dans la nuit de mercredi à jeudi au cours de laquelle l’armée a annoncé avoir visé plus de 322 cibles du Hamas palestinien.

Le terminal frontalier de Rafah est l’unique accès au territoire palestinien qui ne soit pas contrôlé par Israël. Depuis la destitution du président égyptien Mohamed Morsi en juillet 2013, Le Caire ferme très régulièrement le passage et ne l’ouvre qu’épisodiquement, notamment pour laisser passer des convois humanitaires.