L’Egypte pourrait importer du gaz naturel d’Israël, selon un haut responsable officiel égyptien.

L’Egypte importerait du gaz naturel foré dans la mer Méditerranée au large de côtes d’Israël, si son prix est assez bas et si les compagnies de forage abandonnent une action judiciaire contre le gouvernement égyptien, selon le Wall Street Journal.

« Nous approuverons l’accord de gaz s’il correspond à notre demande intérieure, s’il offre une valeur importante pour l’économie egyptienne et si l’arbitrage internationale avec une des compagnies est résolu », a déclaré le ministre du Pétrole égyptien Sherif Ismaïl au Wall Street Journal, selon Haaretz.

L’action judicaire est menée par une entreprise commune italienne et espagnole qui a déposé une plainte internationale contre l’Egypte pour rupture de contrat. L’entreprise, Union Fenosa Gas, a signé un contrat de 15 ans en mai dernier pour vendre 2,5 milliards m3 de gaz de champs offshore d’Israël.

La compagnie d’énergie BG Group a également signé un contrat de 15 ans pour envoyer 7 milliards de m3 du gaz d’Israël vers l’Egypte.

La Jordanie a également signé une lettre d’intention sur 15 ans afin d’importer du gaz naturel d’Israël pour une valeur de 15 milliards de dollars.