L’ambassadeur d’Israël aux Nation unies a condamné le communiqué du secrétaire général Antonio Guterres, dans lequel il déplorait « l’occupation » des Territoires palestiniens depuis la Guerre des Six jours.

Danon a déclaré que les attaques contre Israël par ses voisins n’ont pas débuté en 1967, et que « toute tentative de faire une comparaison morale entre le meurtre d’innocents et la construction de logements est absurde ».

Au lieu de répandre « la désinformation palestinienne », les Nations unies devraient s’en tenir aux faits, a ajouté Danon.

« C’est lamentable d’attribuer le terrorisme et la violence au Moyen Orient à la seule véritable démocratie de la région », a-t-il déclaré.

« Dès que les dirigeants palestiniens abandonneront le terrorisme, mettront fin à l’incitation contre notre peuple et finirons par revenir aux négociations directes, nous pourrons progresser vers la paix. »