L’ambassadeur israélien aux Etats-Unis Ron Dermer aurait été interrogé par la police dans le cadre d’une enquête en cours portant sur d’éventuels pots-de-vin qu’aurait reçus le Premier ministre Benjamin Netanyahu de la part d’un magnat de Hollywood, né en Israël, en échange de ses intérêts commerciaux.

Dermer, considéré comme un proche associé de Netanyahu, a confirmé à la police que, sous la direction du Premier ministre, il avait demandé au secrétaire d’Etat de l’époque, John Kerry, d’aider à organiser un visa pour Arnon Milchan, a fait savoir la chaîne Hadashot, l’ancienne Deuxième chaîne, mardi.

Netanyahu et Milchan font l’objet d’une enquête dans « l’Affaire 1000 ». Dans ce dossier, Netanyahu et son épouse Sara auraient reçu de la part de Milchan des cigares, de l’alcool et des bijoux pour un montant estimé à des centaines de milliers de shekels.

Benjamin Netanyahu et le producteur Arnon Milchan lors d’une conférence de presse, le 28 mars 2005. (Crédit : Flash90)

La chaîne de télévision a également fait savoir que le département d’Etat américain empêche les enquêteurs israéliens d’obtenir le témoignage de l’ancien ambassadeur américain en Israël Dan Shapiro concernant cette demande de visa.

La Dixième chaîne a fait savoir au mois de septembre que la police avait reçu la permission de la part des autorités israéliennes d’interroger Shapiro, qui a terminé son mandat d’ambassadeur au mois de janvier mais qui continue à vivre en Israël.

Netanyahu aurait demandé à Shapiro en 2014 d’intervenir et d’arranger un visa à long terme pour Milchan.

En plus du visa américain, la police enquêterait sur une éventuelle intervention de Netanyahu dans la vente de parts de la Dixième chaîne qui aurait bénéficié à Milchan au niveau financier. Elle cherche également à déterminer si le Premier ministre a tenté d’aider le producteur hollywoodien à s’assurer un intérêt majeur au sein de la Deuxième chaîne.