L’épouse de Harvey Weinstein, puissant producteur de Hollywood tombé en disgrâce, a expliqué mardi que le couple allait se séparer suite à la publication d’une série d’accusations de délits sexuels contre le célèbre producteur de films. Il est notamment dorénavant accusé d’avoir violé une star du cinéma italienne et deux autres femmes.

La créatrice de mode britannique Georgina Chapman, 41 ans, a confié au magazine People qu’elle allait quitter son époux.

« Mon coeur se brise à la pensée de toutes ces femmes qui ont vécu d’énormes souffrances à cause de ces actions impardonnables. J’ai choisi de quitter mon mari », a-t-elle dit. « M’occuper de mes jeunes enfants est ma première priorité et je demande aux médias de respecter mon intimité ».

Chapman a co-fondé la marque de luxe Marchesa en 2004, année où elle a rencontré Weinstein lors d’une fête à New York. Ils se sont mariés en 2007 et ont deux enfants.

Les actrices Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie ont indiqué au New York Times dans un reportage paru mardi avoir été sexuellement harcelées par Weinstein. De plus, trois femmes ont accusé ce dernier de viol dans un récit publié en ligne par le New Yorker, notamment l’actrice italienne Asia Argento et une jeune femme qui voulait devenir comédienne à l’université lorsqu’elle avait été remarquée par le producteur.

Un représentant du magnat a démenti avec véhémence ces affirmations dans une déclaration au magazine.

Le New York Times a fait savoir la semaine dernière que Weinstein avait mis un terme à des poursuites judiciaires pour harcèlement sexuel avec au moins huit femmes. Weinstein a été renvoyé dimanche de la société de production Weinstein Co.