L’une des équipes de football les plus fructueuses et légendaires d’Israël est au bord de la faillite, et a demandé à la cour une suspension des procédures.

L’Hapoel Tel Aviv fait face à une dette de plus de 100 millions de shekels, et a accompli mardi le premier pas vers l’insolvabilité. Le club a demandé à la cour de nommer un mandataire pour résoudre ses dettes impressionnantes.

Le geste signifie que le patrimoine de l’équipe a été gelé, et que son propriétaire, Amir Kabiri, perdra le contrôle du club.

En conséquence, l’équipe de Première Ligue sera automatiquement pénalisée de neuf points au championnat, ce qui la fera chuter de sa neuvième place actuelle au fond du tableau.

Le club a des difficultés financières depuis la dernière décennie. Kabiri, homme d’affaires et collectionneur d’art qui a acheté le club en juillet 2015, a déclaré mardi qu’il ne pouvait pas injecter plus d’argent dans l’Hapoel.

Amir G. Kabiri (Crédit : M.T. Abraham Center for the Visual Arts Foundation/CC BY/Wikipedia)

Amir G. Kabiri (Crédit : M.T. Abraham Center for the Visual Arts Foundation/CC BY/Wikipedia)

« J’ai dédié ma vie au bien de l’Hapoel Tel Aviv », a-t-il déclaré selon le site d’informations Ynet.

« Ce processus a été le plus difficile que j’ai jamais connu, mais je suis convaincu que geler les procédures est la meilleure chose qui puisse arriver. Je voulais faire mieux, mais je n’ai pas d’autre choix. J’ai investi presque tout mon argent », a-t-il ajouté.

Kabiri a déclaré avoir investi 17 millions de shekels dans l’Hapoel en novembre uniquement, en plus des 55 millions de shekels déjà donnés au club.

Dans un communiqué publié lundi sur sa page Facebook, le club a déclaré que, « à la lumière de la situation financière créée ces dix dernières années, et qui n’a été révélée totalement que ces derniers mois, le club a décidé qu’il n’y avait pas d’autre alternative que de demander une suspension des procédures. »

La direction de la Première Ligue d’Israël a décidé de donner au club 1,2 million de shekels pour qu’il puisse payer ses employés et permettre à l’équipe de continuer à jouer le championnat, a annoncé Ynet.

Après la déduction des neuf points, l’Hapoel sera en zone de relégation et risquera la descente dans la ligue inférieure.

Le club avait annoncé en août avoir conclu un accord de sponsoring avec le conglomérat chinois China Machinery Engineering Corporation (CMEC). Malgré la possible relégation du club, le prix demandé pourrait en faire une cible attractive pour un achat par le groupe chinois.

L’Hapoel a toujours figuré dans le haut du classement depuis la création de la Première Ligue. Le club a gagné 13 fois le championnat, mais avait terminé la saison dernière à la huitième place. L’équipe s’est qualifiée trois fois pour la Coupe de l’UEFA, et avait atteint ses quarts de finale en 2002.

La cour a donné jusqu’à dimanche au club pour trouver un accord avec ses créditeurs.