Les trois jeunes Israéliens disparus depuis 48 heures en Cisjordanie ont été enlevés par une « organisation terroriste », a affirmé samedi soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en tenant le président palestinien Mahmoud Abbas pour « responsable » de leur sort.

« Nos jeunes ont été enlevés par une organisation terroriste, cela ne fait aucun doute », a affirmé Benjamin Netanyahu lors d’une brève allocution radio-télévisée.

Il a exigé que « l’Autorité palestinienne et celui qui est à sa tête, Abou Mazen (Mahmoud Abbas), fassent tout le nécessaire pour aider au retour des kidnappés, car cela relève de leur responsabilité ».

« Nous considérons Abou Mazen et l’Autorité palestinienne comme responsables de toutes les attaques menées contre Israël à partir de la Judée-Samarie (Cisjordanie) et de la bande de Gaza » , a insisté le Premier ministre.

« L’alliance conclue entre Abou Mazen et le Hamas ouvre la porte à la prise de contrôle par le Hamas de l’Autorité palestinienne en Judée-Samarie », a encore estimé Benjamin Netanyahu.

Le Premier ministre n’a cessé de dénoncer l’alliance entre le Hamas et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui ont signé un accord de réconciliation le 23 avril. Cet accord a débouché sur un gouvernement d’union palestinien, soutenu par le Hamas mais composé de personnalités indépendantes, qui a déclenché la colère d’Israël

En outre, M. Netanyahu a affirmé avoir ordonné à l’armée et aux services de sécurité « d’utiliser tous les moyens pour retrouver ceux qui ont été enlevés » et « d’empêcher qu’ils soient transférés vers la bande Gaza ou ailleurs ».

Il a réuni son cabinet de sécurité, qui comprend les ministres les plus importants, dans la soirée à Jérusalem.

Selon les médias, les trois jeunes sont des étudiants dans deux yeshivot, l’une installée dans l’implantation de Kfar Etzion, près du lieu de leur disparition, et l’autre à Hébron, et l’un d’eux serait aussi de nationalité américaine.

Ils ont disparu jeudi soir alors qu’ils faisaient de l’auto-stop près du Gush Etzion, un bloc d’implantations situé entre les villes palestiniennes de Bethléem et de Hébron (sud de la Cisjordanie) pour se rendre à Jérusalem, d’après les médias israéliens.