Les 9 premiers mois de 2017 ont vu une hausse de l’antisémitisme aux Etats-Unis
Rechercher

Les 9 premiers mois de 2017 ont vu une hausse de l’antisémitisme aux Etats-Unis

Selon le dernier audit des incidents antisémites de l’ADL, les incidents dans les écoles ont plus que doublé

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Un graffiti antisémite peint sur une maison juive à Staten Island, New York, le 17 octobre 2017. (Crédit : Capture d'écran CBS)
Un graffiti antisémite peint sur une maison juive à Staten Island, New York, le 17 octobre 2017. (Crédit : Capture d'écran CBS)

WASHINGTON — Les neufs premiers mois de 2017 ont vu une augmentation de 67 % des incidents antisémites par rapport à la même période de 2016, ont montré les nouvelles données de la Ligue Anti-Diffamation (ADL).

Ces indidents incluent les agressions physiques, les actes de vandalisme, les menaces à la bombe contre des institutions juives, selon l’Audit des Incidents Antisémites de l’ADL, qui a été publié jeudi matin.

Un décompte a recensé qu’au 1er janvier jusqu’au 30 septembre il y a eu 703 incidents d’harcèlement, y compris 162 menaces de bombes, 584 incidents de vandalisme, dont 52 contre des institutions juives, et 12 agressions physiques.

Ces chiffres incluent les plus de 2 000 appels effectués par un adolescent israélo-américain d’Ashkelon qui a été appréhendé par les autorités israéliennes en avril. Il aurait fait de nombreuses menaces à la bombe contre des institutions juives à travers les Etats-Unis et d’autres pays.

Une grande partie de la nation a été choquée, cet été, de voir le niveau d’antisémitisme et de racisme quand une manifestation de suprémacistes blancs s’est transformée en violence à Charlottesville, en Virginie.

Les participants à la manifestation, qui se sont eux-mêmes inclus dans le mouvement « d’extrême droite », ont défilé à travers les rues d’une ville buccolique en arborant des drapeaux nazis et confédérés. Certains portaient des vêtements du KKK. La journée s’est terminée en drame quand un sympathisant nazi a foncé avec sa voiture dans une foule de contre-manifestants, tuant une personne et en blessant plusieurs autres.

« Nous sommes étonnés et horrifiés par la montée du harcèlement antisémite, des incidents et de la violence visant nos communautés, a déclaré Jonathan Greenblatt, qui préside l’ADL, dans un communiqué.

« Si la tragédie à Charlottesville a mis en lumière cette tendance, ce n’était pas une aberration. Chaque jour, des suprémacistes blancs visent des membres de la communauté juive, tenant des manifestations en public, recrutant sur les campus des collèges, attaquant les journalistes sur les réseaux sociaux, et ciblant même les jeunes enfants », a-t-il déclaré.

L’ADL a également trouvé que les incidents anti-sémites dans les écoles américaines sont en forte augmentation, avec des incidents dans les écoles primaires et secondaires qui ont plus que doublé en comparaison à la même période de 2016 – passant de 130 l’année dernière à 269 cette année.

« Nous sommes profondément inquiets par le nombre croissant d’incidents anti-sémites, de violences et de haine dans les écoles de notre nation, et nous ne pensons pas que les statistiques nous montrent la réalité de ce qui se passe, a soulignée Greenblatt. De nombreux incidents qui se déroulent dans les écoles ne sont pas rapportés. En tant que nation, nous devons en faire plus pour nous assurer que nos écoles restent des endroits où les élèves peuvent apprendre en sécurité sans avoir peur de la violence ou de la haine ».

Si le président américain Donald Trump n’était pas mentionné dans le rapport, l’ADL et d’autres l’ont accusé de ne pas avoir dénoncé avec conviction et force les suprémacistes blancs, qui se sont souvent présentés comme ses soutiens.

Après la violence de Charlottesville, Trump a critiqué les « deux camps » pour ce qui s’est passé et a déclaré qu’il y avait « beaucoup de gens biens » qui défilaient parmi les néo-nazis. A l’époque, le député juif Jamie Raskin avait déclaré au Times of Israël que ce type de réponse « inciterait à mener des actions similaires ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...