Lorsqu’ils se rendent à l’étranger en vacances – ou comme dans le cas du prochain Mobile World Congress, pour affaires – les Israéliens préfèrent laisser la politique derrière eux.

Les « questions bateaux » tel que le traitement des Arabes ou des Palestiniens par Israël et les implantations, hantent les Israéliens et cela a tendance à les poursuivre où qu’ils aillent.

En se fondant sur l’idée selon laquelle les entrepreneurs et développeurs israéliens devront faire face à ce genre de questions, Yael Shany et Rami Kalish ont organisé le programme Tzav 8 à Barcelone, pour former les hommes et femmes d’affaires israéliens à la hasbara [communication], et présenter Israël sous un angle positif.

Ce n’est pas dans le but de répandre une fausse image du pays, explique Shany ; les problèmes existent, et les ignorer ne les fera pas partir.

L’image de la hasbara de Tzav 8 est davantage liée à la puissance technologique et à la manière dont les entrepreneurs se servent des talents et des compétences de tous, pour construire des empires financiers internationaux. Il s’agit aussi d’améliorer les opinions de la société civile, en Israël comme dans le reste du monde.

Considérés comme des « ambassadeurs » d’Israël, Tzav 8 montre le côté d’Israël que très peu de personnes connaissent, comme la contribution positive de la communauté high tech.

Ils cherchent à s’assurer que les Arabes israéliens aient leur place au sein de l’industrie technologique israélienne.

« Le but de Tzav 8, est d’apporter aux hommes et femmes d’affaires israéliens des messages positifs sur la manière d’Israël d’utiliser ses capacité high tech pour améliorer la situation des peuples à travers le monde, » indique Shany, qui organise et mène à bien le projet depuis 2009.

« Les hommes et femmes d’affaires israéliens qui s’en vont à Barcelone sont les ‘diplomates les plus exceptionnels’ d’Israël, car ils peuvent parler des contributions technologiques positives du pays, celles dont personne n’entend parler à l’étranger. »

Environ 2 000 Israéliens doivent partir à Barcelone pour participer au Mobile World Congress, qui se déroulera entre le 24 et le 27 février.

Plus de 2 000 Israéliens qui représentent plus de 190 entreprises censées présenter leurs applications mobiles, réseaux technologiques, solutions aux matériaux et logiciels informatiques, à plus de 70 000 visiteurs pendant la durée de l’événement.

Israël a toujours participé à la rencontre catalane – mais cette année, le nombre de participants Israéliens est plus élevé que jamais.