Des bourses académiques financées par les Fédérations juives d’Amérique du Nord et les fédérations juives individuelles ont été attribuées à 1 300 étudiants qui vivent dans les communautés à proximité de la frontière avec Gaza.

L’Agence juive pour Israël a présenté les bourses qui proviennent de 2 millions de donations lundi à Sderot.

Les étudiants, qui vivent à Sderot et dans d’autres communautés israéliennes qui ont été attaquées lors du conflit avec Gaza l’été dernier, sont inscrits dans des institutions académiques au sud d’Israël.

Chaque étudiant recevra environ 1 375 dollars.

« C’est une contribution significative au renforcement des communautés israéliennes du sud d’Israël, dont la croissance est la réponse la plus sioniste à la terreur du Hamas », a déclaré Rany Trainin, assistant du président de l’Agence juive.

Les terroristes palestiniens ont tiré plus de 4 500 roquettes sur les villes et les communautés israéliennes lors des 50 longs jours de l’opération Bordure protectrice dans laquelle l’armée d’Israël s’est opposée au Hamas de la bande de Gaza.

L’opération avait pour objectif de faire cesser les tirs de roquettes mais aussi de détruire un réseau de tunnels creusé sous la frontière que les hommes armés du Hamas utilisaient pour infiltrer Israël et mener des attaques terroristes mortelles.

Sderot, une ville qui se situe à proximité de la frontière avec Gaza, comme d’autres communautés du sud, a subi le plus gros des attaques de roquettes.

Le système de défense anti-roquettes Dôme de fer der l’armée a abattu beaucoup des roquettes mais pas toutes.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.