Il est temps de célébrer les femmes, au moins pour un jour – si ce n’est pendant une grande partie de la semaine – pendant que la Journée internationale de la Femmes est célébrée dans le monde entier le mardi 8 mars.

En Israël, l’éventail des événements est large, cela passe par un festival des arts à Holon ou des visites guidées marquant l’histoire des femmes à Jérusalem et à Tel-Aviv à des chocolats artisanaux et un roman à lire sur les expériences des femmes.

Choisissez l’un ou choisissez-les tous, mais assurez-vous de prendre un certain temps pour réfléchir aux réalisations sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes.

1) L’ancien président Shimon Peres lance sa propre célébration de la Journée internationale de la Femme en accueillant la mannequin, Naomi Campbell, une vieille amie, lors d’une conférence sur les femmes et le changement au Centre Peres. Peres décernera à Campbell le prix « Women Leading Change » en l’honneur de son travail pour les femmes et les communautés.

Les deux personnalités vont ensuite donner une interview conjointe et participer à un panel avec neuf autres femmes éminentes, dont la femme d’affaires, Ofra Strauss, Adina Bar-Shalom, la fille du défunt rabbin Ovadia Yosef et la fondatrice de la faculté Haredi, Nadia Kinani, la principale de Hand in Hand, une école bilingue pour les enfants juifs et arabes à Jérusalem.

Ce n’est pas la première visite de Campbell en Israël. Elle avait fêté son 42e anniversaire avec son ancien petit ami, le milliardaire russe Vladislav Doronin, en Israël en 2012.

Naomi Campbell en visite en Israël en 2012. Aujourd'hui, elle vient de passer du temps avec Shimon Peres (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Naomi Campbell en visite en Israël en 2012. Aujourd’hui, elle vient de passer du temps avec Shimon Peres (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Avec des thèmes similaires, le nouveau réseau social de questions/réponses d’Israël et un réseau, yes.no, accueillera la sexologue, Dr Ruth Westheimer, pour célébrer la Journée internationale de la Femme.

Le réseau yes.no permet aux personnes d’échanger avec des personnalités et des célébrités. Sur ce principe, la Dr Ruth répondra à la question de l’utilisateur le plus populaire, qui sera sélectionné par la fonctionnalité de l’application Upvote. (Non, le fondateur de yes.no n’est pas une femme.)

2) Visitez le Festival des Femmes à Holon, un événement annuel organisé ce week-end, du 10 au 12 mars dans les musées, les centres, les magasins et tous les recoins de Holon, et avec une longue liste d’artistes connues et moins connues qui se produiront pour célébrer leur identité et leur liberté en tant que femmes.

« Je voulais une pléthore de voix et d’histoires et être en mesure de voir et de comprendre de nombreuses identités », a déclaré Sigal Weissdein-Rozman, le directeur artistique de l’événement.

« Une femme est déjà différente ; elle est l’autre, séparée du reste du monde même aujourd’hui. Si vous êtes Arabe, Mizrahi, Ethiopienne, mariée ou célibataire, avec ou sans enfants, tout peut vous rendre encore plus différente. Mais lorsque vous créez, il y a une liberté ».

Les artistes elles-mêmes opèrent en dehors de leurs zones de confort : l’actrice populaire Gila Almagor fera un stand-up pour la première fois dans sa vie tandis que l’actrice Liora Rivlin récitera ses propres poèmes et d’autres actrices se produiront après avoir monté leur propre groupe de rock.

Il y aura des artistes moins connues, comme Camilla, la fille d’un père musulman et d’une mère juive, qui racontera son voyage par le biais de la musique, ainsi qu’une danseuse de flamenco moderne et une chorale judéo-arabe de Jaffa.

« Il y a beaucoup de gens qui ne font pas que survivre tout simplement mais qui créent quelque chose et qui montrent leurs voix », a déclaré Weissdein-Rozman.

Certains événements sont gratuits, d’autres sont uniquement accessibles sur réservation. Accédez au site Web du Festival des Femmes pour plus d’informations sur les billets et le calendrier des événements.

Diana Bletter, dont le roman est axé sur des femmes dans une ville en bord de mer en Israël, où elles prennent soin des sépultures  (Crédit : Autorisation Diana Bletter)

Diana Bletter, dont le roman est axé sur des femmes dans une ville en bord de mer en Israël, où elles prennent soin des sépultures (Crédit : Autorisation Diana Bletter)

3) Les livres sur les femmes ne sont pas difficiles à trouver, mais un nouveau roman, « A Remarkable Kindness » [« Une gentillesse remarquable »] (aux éditions Harper Collins) de l’immigrante américaine Diana Bletter, raconte les histoires entremêlées de quatre femmes américaines qui sont membres d’un Hevra Kadisha (société funéraire) dans un petit village de plage, dans le nord d’Israël. Cette histoire est vaguement basée sur les expériences de Bletter à Shavei Zion, où elle a vécu depuis 1991.

Haviva Reick, un parachutiste qui a été tuée au cours de son service dans l'armée britannique pendant la Seconde Guerre mondiale (Crédit : Autorisation Wiki Commons)

Haviva Reick, un parachutiste qui a été tuée au cours de son service dans l’armée britannique pendant la Seconde Guerre mondiale (Crédit : Autorisation Wiki Commons)

4) Vous voulez faire un pèlerinage pour vous remémorer les femmes importantes ? L’auteure Rochelle Saidel de Remember the Women Institute recommande une visite sur la tombe au mont Herzl de la parachutiste Haviva Reick, une membre du Palmach, qui a été choisie pour participer à une mission spéciale de l’armée britannique pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle était parmi les quelque 40 parachutistes formés pour tomber dans son pays d’origine, la Slovaquie, pour sauver les membres en détresse des forces alliées.

Reick a été capturée et fusillée par les nazis et après avoir été laissée dans une fosse commune, sa dépouille est finalement arrivée Israël, mais sa pierre tombale avait des dates de naissance et de décès incorrectes quand elle a été dévoilée en 1952.

Saidel a découvert l’erreur et a réussi à convaincre le ministère de la Défense de changer la pierre tombale pour corriger les dates. La Journée internationale de la Femme pourrait être le bon moment pour rendre hommage à cette femme courageuse. La tombe de Haviva Reick, sur le mont Herzl.

Gertrude Kraus, l'une des premières danseuses modernes d'Israël qui faisait partie de l'élite créative de Tel-Aviv  (Crédit : Alfons Himmelreich, israélien, né en Allemagne, Gelatin silver print, Collection privée du musée  Presler, Tel Aviv)

Gertrude Kraus, l’une des premières danseuses modernes d’Israël qui faisait partie de l’élite créative de Tel-Aviv (Crédit : Alfons Himmelreich, israélien, né en Allemagne, Gelatin silver print, Collection privée du musée Presler, Tel Aviv)

A Tel Aviv, le Discover Tel Aviv Center dans la Tour Shalom conduira une visite guidée sur le thème d’environ cinq femmes relativement peu connues qui étaient actives à Tel Aviv dans les années 1930.

Les cinq femmes – l’architecte Genia Auerbach, l’actrice Hanna Rovina, la productrice Margot Klausner, l’auteure Leah Goldberg et la danseuse moderne Gertrude Kraus – étaient, des femmes créatrices et indépendantes, fait inhabituellement rare pour l’époque.

Le circuit retracera leurs parcours, vous emmènera dans leurs demeures et vous pourrez suivre leurs aventures. Le jeudi 10 mars à 17 heures, 40 shekels par personne, appelez le 03-510-0337 pour les réservations.

5) Il y a toujours du chocolat – et du vin – deux choses nécessaires pour une vie heureuse. Ornat chocolates, l’un des premiers chocolatiers de charme du pays a créé un ensemble de pralines artisanales pour la Journée internationale de la Femme, dans lesquels sont inscrits des messages pour inciter à l’indépendance, à la créativité, à la curiosité et au courage. Vous pouvez également personnaliser les messages pour les femmes dans votre vie.

Appelez le 09-891-3399 pour les commandes, cela vous coûtera 22 shekels pour quatre pralines.

Les messages d'Ormat aux femmes, inscrits sur les chocolats. De gauche à droite : Curiosité, courage, indépendance et créativité (Crédit : Autorisation Ormat Chocolates)

Les messages d’Ormat aux femmes, inscrits sur les chocolats. De gauche à droite : Curiosité, courage, indépendance et créativité (Crédit : Autorisation Ormat Chocolates)