Au cours du programme « Charlie Rose » de jeudi, Hillary Rodham Clinton a évoqué brièvement la situation actuelle du conflit à Gaza.

Les choses se sont compliquées plus tôt cette semaine lorsqu’elle avait abordé le même sujet avec Jon Stewart sur le « Daily Show ». La partie de l’entretien dans laquelle Gaza a été évoquée n’a pas été diffusée, mais publiée sur Internet. Clinton y rejette la responsabilité du conflit sur le Hamas. Hilary Clinton a été poussée dans ses retranchements par Stewart qui a critiqué l’opération militaire israéliennes (et a lui même été critiqué pour cela).

Comme le note Yair Rosenberg de Tablet, Hilary n’est pas la seule Clinton à fustiger le Hamas pour le conflit actuel. Son mari Bill a déclaré à un réseau de télévision indien que le Hamas a pour « stratégie de forcer Israël à tuer ses propres citoyens afin que le reste de monde puisse les condamner ».

L’ancien président a également averti Israël : « A long terme, il n’est pas bon pour Israël de continuer à s’isoler de l’opinion mondiale à cause de l’absence d’un processus de paix ».

Il a déclaré qu’il croyait que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu « pourrait et devrait faire un accord de paix global avec les Palestiniens ».