Un groupe qui apporte de l’aide aux survivants de l’Holocauste aux États-Unis a déclaré que les demandes d’assistance ont augmenté de 20 % en 2016 par rapport à l’année précédente.

The Blue Card, a annoncé cette semaine, avant la Journée internationale de Commémoration de l’Holocauste, que près d’un tiers des quelque 100 000 survivants de l’Holocauste vivant aux États-Unis vivent maintenant sous le seuil de pauvreté.

Selon les estimations, 61 % des survivants vivant sous le seuil de pauvreté vivent avec moins de 23 000 dollars par an, rendant difficile l’accès aux soins médicaux, aux soins psychologiques, à la nourriture et aux autres nécessités de base.

Dans un récent sondage mené auprès des survivants de l’Holocauste avec The Blue Card, le groupe a constaté que l’aide financière était nécessaire principalement pour les soins à domicile (13 %), la nourriture (12 %) et les services publics (12 %), pendant les fêtes juives (11 %), les soins dentaires (10 %), les médicaments (9 %), les frais de logement (9 %), les transports (9 %) et les soins médicaux (8 %).

Fondée en 1934 en Allemagne et rétablie aux États-Unis en 1939, l’organisation Blue Card a distribué près de 30 millions de dollars aux survivants de l’Holocauste.