La commission des Affaires internes de la Knesset s’est prononcée mardi pour interdire aux députés de rendre visite à des prisonniers sécuritaires.

La Deuxième chaîne a annoncé que même si les députés à titre individuel ne peuvent plus faire de telles visites, un groupe de députés de la coalition et de l’opposition sera mis en place pour inspecter les prisons et les prisonniers, et s’assurer qu’aucun abus n’est commis.

Cette décision a été prise après le lancement d’une enquête policière contre le député arabe Basel Ghattas, soupçonné d’avoir fait entrer illégalement des téléphones portables dans une prison israélienne.