Les dirigeants de la communauté juive de Cuba ont adressé une lettre ouverte aux communautés juives américaines, appelant au renforcement des liens, et exprimant leurs préoccupations quant au revirement politique de la part des États-Unis à propos de la nation insulaire.

« La communauté juive de Cuba, depuis sa création, a entretenu des liens amicaux et fraternels avec le peuple juif des États-Unis, même à des époques où les relations diplomatiques entre les deux pays étaient inexistantes », indique la lettre parue vendredi.

« Sachant que des communautés juives et des institutions aux États-Unis manifestent de l’intérêt dans ses relations avec les communautés du reste du monde, et notamment avec les communautés d’Amérique latine, nous voulons travailler ensemble pour que nos pays ne reviennent pas en arrière sur ce qui a été accompli et pour nous assurer que les peuples cubains et américains jouissent d’un futur pacifique et prospère. »

Sept dirigeants juifs cubains ont paraphé cette lettre, notamment, Adela Dworkin, présidente de la communauté ; David Prinstein, vice-président ; les dirigeants de la communauté sépharade de La Havane et les coordinateurs des communautés juives du pays.

Le mois dernier, le président américain Donald Trump a signé une directive présidentielle sur Cuba pour limiter les déplacements éducatifs et commerciaux, et réduire les échanges commerciaux. Le prédécesseur de Trump, Barack Obama, avait levé l’interdiction de voyage et les restrictions commerciales avec La Havane.

La communauté juive de Cuba compte un millier de personnes.