Les chefs des différentes factions palestiniennes ont pris la direction du Caire lundi, pour poursuivre les pourparlers en vue de l’accord de réconciliation.

Des personnalités de haut-rang des factions politiques, depuis le Hamas terroriste de Gaza jusqu’au Fatah de Cisjordanie, devront se rencontrer mardi pour trois jours de négociations. Ils aborderont principalement la question de la formation d’un gouvernement d’unité.

Dans le cadre d’un accord négocié par l’Égypte conclu le mois dernier, l’organisation terroriste palestinienne du Hamas devrait remettre le contrôle civil de Gaza au gouvernement du Fatah d’ici au 1er décembre.

Une source au poste-frontière de Rafah, entre Gaza et l’Égypte, a déclaré à l’AFP que les représentants des diverses factions ont traversé le poste-frontière lundi matin.

« L’objectif de cette rencontre est d’incorporer toutes les factions comme partenaires, et pas simplement comme spectateurs, parce que la page du schisme est définitivement tournée », a déclaré Azzam al-Ahmad, qui supervise la déclaration du Fatah dans un communiqué.

La délégation du Hamas sera menée par Salah al-Arouri et le chef de Gaza, Yahya Sinwar.

Ni le chef du Fatah Mahmoud Abbas, ni le chef du Hamas Ismail Haniyeh ne seront présents.

Onze autres petits partis politiques seront également présents.

L’avenir de la branche armée du Hamas sera probablement au cœur des tensions, bien que ces négociations ne soient pas sensées aboutir à une décision finale sur la question.