Alors que la population israélienne se rend dans les bureaux de vote mardi, le zoo biblique de Jérusalem a lui aussi ouvert son propre bureau de vote pour déterminer quel est l’animal le plus populaire pour les visiteurs.

Les lions, qui remportent traditionnellement les élections, pourraient être déchus de leur titre par les éléphants, qui ont mené une campagne rusée qui s’est capitalisée par le fait qu’ils aient été les seuls animaux ‘autorisés’ à voter – littéralement.

Pour exposer de manière spectaculaire le devoir civique échu aux citoyens d’une démocratie, un pachyderme a démontré la dextérité qui caractérise son espèce en insérant un grand bulletin de vote dans une urne dans le but de convaincre la population qui flânait dans les allées du zoo d’aller voter.

Toutefois, l’administrateur du zoo biblique de Jérusalem Shai Doron a averti qu’il pourrait encore y avoir un soutien surprenant pour les tortues qui, a-t-il noté, ont trouvé la solution au problème du logement en le transportant sur leur dos.

Une affiche de campagne du zoo biblique de Jérusalem pour l'élection de 'l'animal le plus populaire du zoo' qui s'est tenu le 17 mars 2015 (Crédit : zoo biblique de Jérusalem)

Une affiche de campagne du zoo biblique de Jérusalem pour l’élection de ‘l’animal le plus populaire du zoo’ qui s’est tenu le 17 mars 2015 (Crédit : zoo biblique de Jérusalem)

Pour le zoo, c’était aussi une occasion d’allier divertissement et éducation. Chacun des animaux participants aux élections avaient une affiche avec un slogan de la campagne et un parti, tout comme leurs homologues humains. Cependant, les affiches comprenaient également des informations éducatives sur les espèces et les mesures prises pour leur conservation.

Sigalit Dvir Herz, porte-parole du zoo de Jérusalem, a précisé qu’elle avait commencé à travailler sur les programmes des partis il y a 10 jours.

Le lion, qui a remporté la dernière élection en 2013, a appelé à une baisse du prix de la viande dans son slogan de campagne, tandis que les éléphants ont promis de former une « large coalition ».

Le zoo tient des élections pour élire le roi du royaume animal depuis près de 15 ans, avec le regretté roi Lieder, le lion d’Asie du zoo, qui a régné en maître pendant une grande majorité de cette période. Cependant, le nouveau lion mâle, Ziv, qui a rencontré ses lionnes lundi pour la première fois, n’a pas encore atteint ce niveau de popularité.

L'affiche de campagne des éléphants pour les élections de 'l'animal le plus populaire' du zoo biblique de Jérusalem tenu le 17 mars 2015 (Crédit : Times of Israel/Stuart Winer)

L’affiche de campagne des éléphants pour les élections de ‘l’animal le plus populaire’ du zoo biblique de Jérusalem tenu le 17 mars 2015 (Crédit : Times of Israel/Stuart Winer)

Dans un récent sondage, qui a duré une semaine sur la page Facebook du zoo, les éléphantes – Tamar, Suzanne, et Michaela – qui se présentent sur une liste unie, se sont ruées à la première place avec 36 % des voix. Ziv est arrivé deuxième position avec seulement 8 %, suivi de près par les girafes qui ont obtenu 6 % des voix.

« Les lions ont eu de nombreuses années de grâce, a déclaré Dvir-Herz. Mais les éléphants sont les favoris ».

Elle prédit que ces élections accueilleront jusqu’à 2 000 électeurs et que les résultats définitifs, comptabilisés manuellement, seront divulgués à 17 heures, heure locale.

Pour inciter les visiteurs à prendre part à l’événement, les gardiens du zoo avaient prévu d’organiser une tombola et l’électeur victorieux gagnerait une adhésion annuelle au zoo.