Les milices iraniennes présentes en Irak doivent partir maintenant que le combat contre le groupe Etat islamique « touche à sa fin », a réclamé dimanche à Ryad le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson.

Un Irak « indépendant et fort » va « permettre d’une certaine manière de contrecarrer les influences négatives de l’Iran » dans ce pays, a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

« Les milices iraniennes qui sont en Irak, maintenant que le combat contre l’Etat islamique touche à sa fin, ces milices doivent rentrer chez elles, tous les combattants étrangers doivent rentrer chez eux », a-t-il insisté.