Les Israéliens pourront jeter un premier coup d’œil aux nouveaux F-35 de l’armée de l’air mardi, lorsque les avions de chasse participeront à leur premier survol de Yom HaAtsmaout.

L’armée de l’air présente aussi d’autres avions de combats, des avions de transports, des hélicoptères, et des avions de ravitaillement.

La décision de faire voler les F-35 dans le survol de cette année a été prise par le commandement de l’armée de l’air israélienne, notamment par son commandant, le général de division Amir Eshel, selon le major G., l’un des organisateurs du survol qui, conformément aux règles de sécurité s’appliquant aux pilotes israéliens, ne peut être cité que par l’initiale de son prénom.

Israël est le premier pays, après les Etats-Unis, à avoir reçu les avions de pointe que sont les F-35, fabriqués par Lockheed Martin. Au total, le pays prévoit d’acheter 50 de ces avions, appelés « Adir » en Israël, soit « le puissant », et en a jusqu’à présent reçu cinq.

Les célébrations du 69e Yom HaAtsmaout ont commencé lundi à 20h00 et vont durer toute la journée de mardi, qui verra quatre survols.

Un Hercules C-130 survole la côte israélienne pendant le survol annuel de l’armée de l’air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Un Hercules C-130 survole la côte israélienne pendant le survol annuel de l’armée de l’air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Le survol principal commencera à Rahat, au nord de Beer Sheva, peu après 10h30, partira vers le sud pour Yeruham, puis volera vers le nord, au-dessus d’Arad, de Jérusalem et de la vallée de Jourdain vers Katzrin, sur le plateau du Golan. De là, il volera vers l’ouest et la côte, survolera Haïfa et Tel Aviv puis Ashdod. Il partira ensuite vers Netivot et Beer Sheva, sa dernière étape, finissant peu avant 13h00.

Le F-35 n’effectuera qu’une partie de ce survol. L’avion volera au-dessus de Beer Sheva à 11h26, de la base aérienne Tel Nof à 11h44, de Jérusalem à 11h50, de la base aérienne Ramat David à 12h03, de Haïfa à 12h23, et de Tel Aviv à 12h33, avant de retourner à la base.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Nevatim lors de la cérémonie organisée pour l'arrivée des F-35, le 12 décembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Nevatim lors de la cérémonie organisée pour l’arrivée des F-35, le 12 décembre 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Au total, le survol principal effectuera environ 850 kilomètres mardi, selon le major G.

Le sud d’Israël aura son propre survol, qui sera cependant plus modeste. Le Lavi, un avion-école, et le F-16 Barak voleront du nord du Néguev à Eilat, en passant par Sde Boker et Shizafon, avant d’aller vers le nord vers Ketura et Sapir. Ils reviendront ensuite à leur base.

La patrouille acrobatique de l’armée de l’air commencera son spectacle à 9h40 au-dessus de la base aérienne de Ramat David, dans le nord d’Israël. Elle sera à Haïfa à 9h55, à Tel Nof à 11h50, à Tel Aviv à 12h05, au musée de l’armée de l’air de Beer Sheva à 13h35, et enfin à Jérusalem à 14h00.

Le spectacle militaire aérien vu depuis la base aérienne de Tel Nof, pour le 68e Yom HaAtsmaout du pays, le 12 mai 2016. (Crédit : Corinna Kern/Flash90)

Le spectacle militaire aérien vu depuis la base aérienne de Tel Nof, pour le 68e Yom HaAtsmaout du pays, le 12 mai 2016. (Crédit : Corinna Kern/Flash90)

Enfin, le Sikorsky CH-53 Sea Stallion, un hélicoptère de transport, appelé Yasur par l’armée de l’air israélienne, volera au-dessus du centre du pays, de Jérusalem à Haïfa, à partir de 11h00 et pendant une heure et demi.

(Les horaires détaillés sont visibles ci-dessous.)

Le major G., pilote de F-15, a dit lundi au Times of Israël qu’il avait fallu « beaucoup d’heures » pour préparer le survol.

Avec des avions dans le ciel en différents endroits, « c’est une bureaucratie compliquée que vous devez synchroniser en l’air », a-t-il expliqué.

Un seul avion décollant en retard peut ruiner tout le programme, a-t-il ajouté.

« Nous choisissons les sites que nous voulons survoler. Il va dans toutes les villes, enfin dans la plupart des grandes villes du pays. Après, nous choisissons dans chaque ville l’endroit où il y aura le plus de gens, pour qu’ils puissent voir », a-t-il expliqué.

Un Super Hercules C-130J survole le sud de Tel Aviv pendant le survol annuel de l’armée de l’air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Un Super Hercules C-130J survole le sud de Tel Aviv pendant le survol annuel de l’armée de l’air israélienne pour Yom HaAtsmaout, le 12 mai 2016. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israël)

Par exemple, à Tel Aviv, les avions passent la plupart de leur temps sur la côte, donnant aux personnes présentes sur les plages la meilleure vue.

Le major G. a non seulement participé à la planification du survol, mais il volera aussi avec un F-15I dans la parade principale.

« C’est la première fois que je fais le survol. Je suis très excité. C’est un évènement très important pour moi », a dit le pilote.

« [Ma famille] sait comment repérer mon avion. Quand je serai dans les airs, ils me verront depuis le sol. Et après, nous nous rejoindrons. »