Les familles des trois adolescents tués en juin lors d’une attaque terroriste remercient les forces israéliennes d’avoir retrouvé puis éliminé les suspects du Hamas mardi. Ils déclarent que « le cercle vicieux s’est fermé » avec la mort des terroristes de Hébron.

Les dirigeants politiques ont présenté l’opération au cours de laquelle Marouane Kawasmeh et Amer Abou Aysha ont été éliminés par les troupes israéliennes, comme accomplissement de la promesse faite après les meurtres du 12 juin et qui avait donné lieu à une chasse à l’homme de plusieurs mois.

Dans une déclaration, les familles de Naftali Fraenkel, 16 ans, Gil-ad Shaar, 16 ans, et Eyal Yifrach, 19 ans, ont affirmé qu’elles étaient fières que le gouvernement israélien et les forces de sécurité aient rendu justice aux victimes.

« Le monde sait maintenant que le sang juif n’est pas sans valeur », peut-on lire dans la déclaration. « Un cercle vicieux s’est fermé aujourd’hui et avec cette nouvelle année qui débute, nous espérons que seuls des cercles vertueux s’ouvriront ».

Rachelle Fraenkel, la mère de Naftali Fraenkel, a expliqué aux informations de la Dixième chaîne qu’elle était « soulagée que les meurtriers ne soient plus en mesure de faire de mal à d’autres personnes innocentes » et heureuse qu’ils aient été tués et non pas simplement emprisonnés.

« Nous sommes ravis de savoir que nous n’aurons pas à voir leurs visages rieurs dans les cours de justice, ou voir leurs noms apparaître lors des négociations pour des échanges de prisonniers. Cela aurait été très dur de les imaginer se promener en liberté » a confié Rachelle Fraenkel.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a remercié, lors d’une réunion du cabinet mardi, les forces de sécurité qui ont mené à bien cette « importante » mission et a fait la promesse que « nous continuerons à lutter contre le terrorisme partout » selon un communiqué publié par son bureau.

Le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, a offert ses condoléances aux familles endeuillées en déclarant : « Les familles Fraenkel, Shaar et Yifrach ne peuvent être soulagées de la peine causée par la perte qu’ils ont subie, en ces temps difficiles, j’espère que le fait de savoir que les meurtriers de leurs enfants ont été punis et qu’ils ne seront plus une menace pour les autres Israéliens les réconfortera un tant soit peu ».

Les trois adolescents avaient été enlevés alors qu’ils faisaient du stop le 12 juin. Cela a déclenché une importante opération de recherche et une répression menée contre le Hamas en Cisjordanie exacerbant les tensions entre Israël et le Hamas conduisant à la guerre de 50 jours dans la bande de Gaza cet été. Les dépouilles des trois adolescents ont été retrouvées le 30 juin près de Hébron.

Israël avait annoncé que les deux suspects de l’enlèvement se nommaient Kawasmeh et Abou Aysha et qu’ils étaient tous les deux des militants du Hamas. Mardi matin, l’armée a indiqué qu’elle avait localisé les deux hommes qui ont été tués au cours de leur arrestation.

Le député du Likud, Danny Dannon, a commenté cette opération en déclarant que « c’est un message clair envoyé à nos ennemis, nous réglerons nos comptes avec tous les terroristes [qui nous ferons du mal], où qu’ils se cachent ».

Le ministre du Logement, Uri Ariel (Habayit Hayehudi), a également accueilli la nouvelle en faisant une déclaration : « La victoire des forces de sécurité est la victoire de la nation toute entière qui a réussi à battre ce fléau pour la nouvelle année ».

La députée Habayit Hayehudi, Orit Strock, a salué le succès de l’opération en affirmant qu’ « il n’y avait aucun doute que le fait d’éliminer ces terroristes impitoyables est la meilleure réponse au terrorisme arabe ».