Une œuvre caritative dirigée par une Israélienne et utilisant des technologies israéliennes a connecté 104 villages d’Afrique à l’eau et à l’électricité.

Innovation Africa, l’organisation israélienne fondée par Sivan Yaari, a cherché à améliorer la vie des villageois ruraux du Malawi, de l’Ouganda, de Tanzanie, d’Afrique du Sud et d’ailleurs en extrayant des innovations technologiques israéliennes les solutions qui remplissent les besoins des endroits difficiles à atteindre dans le vaste continent.

Dans des endroits sans électricité, et donc sans moyen de réfrigérer les médicaments ou la nourriture, ou d’allumer les lumières dans les écoles, l’organisation de Yaari s’est tournée vers les panneaux solaires qui sont une caractéristique omniprésente des toits israéliens.

Ces nouvelles sources d’électricité permettent aussi aux villageois de recharger leurs téléphones portables sans avoir besoin de sortir du village pour trouver une prise qui fonctionne, étendant leur accès aux communications et à internet. Des ordinateurs conçus pour être alimentés par de l’énergie solaire sont utilisés comme outils pédagogiques.

Des cadenas fabriqués en Israël aident également à réduire les vols. Les systèmes d’irrigation israéliens de goutte-à-goutte augmentent le rendement de l’utilisation de l’eau dans l’agriculture, entraînant des récoltes moins chères et plus importantes. Et une pompe manuelle qui peut purifier l’eau – même des égouts – pour la rendre potable sans utilisation d’électricité rend l’eau plus sûre.

Sivan Yaari. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Sivan Yaari. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Les chiffres d’Innovation Africa suggèrent que ses projets ont amélioré les conditions de vies de centaines de milliers de personnes.

Au Malawi, 23 projets aident 310 000 personnes, selon le site internet de l’association ; 360 000 Ougandais sont impactés par 56 projets ; et 79 000 personnes profitent de 13 projets en Tanzanie. L’organisation mène aussi des projets en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo, au Sénégal et en Ethiopie.

Innovation Africa affirme qu’elle a apporté de la lumière, de l’eau propre, de la nourriture et de meilleurs soins médicaux à presque un million de personnes depuis sa fondation en 2008.

Yaari, qui parle français, a visité l’Afrique pour la première fois quand elle travaillait dans une corporation financière multinationale.

« Quand j’étais dans les villages pour la première fois et que j’ai vu la pauvreté et les enfants, j’ai toujours pensé à moi-même enfant. Et même si je n’avais pas beaucoup, eux n’avaient rien du tout, » a déclaré Yaari à la Deuxième chaîne pendant un reportage sur son travail diffusé samedi soir.

Innovation Africa se vante d’une direction principalement féminine, y compris les six plus hauts dirigeants du groupe et huit des 13 personnes figurant sur la page « A propos de nous » de son site internet.

Elle est également fière de ses racines israéliennes, affichant un grand drapeau israélien sur son site internet avec une page intitulée « Connexion à Israël ».