La police se préparait pour une nouvelle journée agitée dans la capitale vendredi à l’approche des prières musulmanes du vendredi sur le mont du Temple. Après avoir reçu des informations sur des émeutes à venir, la police a limité l’entrée sur le site.

Les forces de sécurité sont mobilisées en grand nombre dans le Vieille Ville et à Jérusalem Est. Seuls les hommes de plus de 35 ans auront la possibilité de se rendre à la mosquée Al-Aqsa du fait de renseignements sur les intentions de la jeunesse palestinienne d’y créer du chaos. Les femmes de tous âges pourront accéder au lieu.

Le ministre de l’Economie Naftali Bennett a attaqué les politiques du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem jeudi soir. Il a appelé à une opération de grande envergure pour éradiquer la violence dans la capitale.

“Un gouvernement qui ne sait pas comment être dissuasif, comment protéger sa souveraineté et comment offrir la sécurité à ses citoyens dans leur capitale n’a pas le droit d’exister”, a-t-il déclaré.

“Quand sommes-nous devenus une nation de défense ? Des barrières de béton, des clôtures et le Dome de Fer, des forces de sécurité à chaque coin de rue, des abris anti-bombe pour chaque enfant, il est temps de mener une opération de ‘bouclier défensif’ dans notre capitale”, a ajouté Bennett, faisant référence à l’opération de l’armée israélienne de 2002 au sommet des tensions lors de la Seconde Intifada, qui a détruit une grande partie des infrastructures des terroristes de la Cisjordanie et a réduit les attaques terroristes contre Israël.

Les officiels de la sécurité ont déclaré vendredi qu’ils avaient arrêté un émeutier, un ancien prisonnier, qui avait été libéré en 2011 dans le cadre de l’accord pour Gilad Shalit, et dont les actions étaient en violation directe avec les conditions de libération.

L’homme, âgé de 40 ans et résident du quartier de Jérusalem Est Tsur Baher, a été arrêté dans la nuit après avoir été identifié comme étant l’instigateur principal au sein d’un groupe d’émeutiers. Les officiels ont déclaré qu’il serait présenté à des juges plus tard dans la journée.

Les tensions sont en pleine ébullition dans la capitale ces dernières semaines, avec les habitants de Jérusalem Est et de Cisjordanie manifestant et organisant des émeutes de crainte qu’Israël ne cherche à changer le statu quo du mont du Temple pour autoriser les Juifs à y prier.

La situation a également conduit à plusieurs attaques terroristes palestiniennes et à une tentative de meurtre contre un important militant israélien de droite, Yehuda Glick.

Yehuda Glick (Crédit : capture d'écran Youtube)

Yehuda Glick (Crédit : capture d’écran Youtube)

Le député arabe israélien de la Knesset, Ahmad Tibi (Ra’am Ta’al) a incité l’Europe à imposer des sanctions à Israël dans un message au parlement de l’Union Européenne à Bruxelles jeudi. Invité au Parlement pour discuter des tensions actuelles vis-à-vis du mont du Temple, Tibi a affirmé qu’Israël était contrôlé par un gouvernement extrémiste soutenu par un Parlement encore plus extrémiste.

“Il y a des pyromanes dans le gouvernement et à la Knesset”, a déclaré Tibi, en demandant aux membres du Parlement européen de l’aide pour les retenir. Tibi a spécifiquement cité les députés Uri Ariel (HaBayit HaYehudi) et Miri Regev (Likud) comme des pyromanes déterminés à enflammer Jérusalem.

Tibi a critiqué Israël et Netanyahu pour la situation tendue dans la capitale.

“Netanyahu continue à construire des implantations, y compris à Jérusalem”, a déclaré Tibi aux représentants de l’Union européenne, en leur demandant de stopper le Premier ministre à l’aide de sanctions et de faire pression sur lui. “La construction et l’expropriation de terres continues empêche toute possibilité d’une solution à deux États”, a ajouté Tibi.