Des militants handicapés ont manifesté mardi devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem dans le cadre de leur campagne pour la hausse de leur allocation mensuelle.

La police a fermé les routes menant à la résidence en raison de la manifestation, pendant laquelle les handicapés ont secoué les portes d’entrées du complexe et appelé le Premier ministre Benjamin Netanyahu ou son épouse Sara à venir parler de leurs revendications avec eux.

Nicol Raidman, une femme d’affaires amie avec le couple Netanyahu, est arrivée à la résidence pour une visite pendant la manifestation. Elle a donné 2 000 shekels en liquide aux manifestants en disant qu’elle souhaitait pouvoir en faire plus.

Mardi, des manifestants handicapés avaient déjà causé des embouteillages importants sur la route 1 en roulant lentement sur l’autoroute menant à Jérusalem.

Les manifestations, organisées depuis des mois, ont vu les manifestants handicapés bloquer de grandes routes du pays dans le cadre de leur campagne pour attirer l’attention sur leur demande.

En septembre, le ministère des Finances et les militants ont conclu un accord, qui permet la hausse de l’allocation handicapé à 4 500 shekels par mois.

Un groupe, les Panthères, a cependant rejeté cet accord et demande toujours une allocation à 5 000 shekels, le montant du salaire minimum. Ses membres ont continué à bloquer les routes et les carrefours de tout le pays.