Le directeur adjoint du Bureau politique du Hamas, Moussa Abu Marzouk, a déclaré que les orientations politiques définies par le président américain Donald Trump « ne servent pas la stabilité dans la région, et incitent les Israéliens à se montrer plus radicaux. »

Dans un communiqué officiel paru sur le site du Hamas, Marzouk a désigné plus spécifiquement la promesse faite par Trump de déménager l’ambassade israélienne depuis Tel Aviv à Jérusalem.

« La menace du transfert de l’ambassade à Jérusalem est croissante, en particulier parce qu’elle émane d’un état de la taille des Etats-Unis », a expliqué le chef du Hamas.

Il a toutefois ajouté qu’il y a une différence « entre les mots et les actes » des présidents américains, en particulier pour les paroles prononcées lors de la « première période » de leur prise de pouvoir.

Comme exemple, Marzouk cite « la meilleure preuve » apportée par l’ancien président Barack Obama, qui, dit-il, n’a « pas mis en œuvre du tout » ses promesses faites au début de son mandat en Egypte et en Turquie de conclure la paix au Moyen Orient.