ROME – La communauté juive de Milan s’est joint à une longue liste d’autres organisations encourageant les autorités à interdire un concert et un défilé néo nazi devant avoir lieu aux alentours de la ville.

Un appel publié jeudi appelait les « forces, les institutions et les autorités démocratiques » à « intervenir afin d’empêcher » l’événement de samedi, connu comme l’Hammerfest et associé avec les groupe international de suprémacistes blancs Hammerskin.

Le rassemblement devrait attirer des groupes néo nazi et des centaines de skinheads et autres extrémistes de droite de plusieurs pays différents.

L’appel de jeudi, signé par la communauté juive de Milan et de nombreuses autres organisations, y compris des groupes anti-fascistes et des partis politiques, constituait l’une des diverses protestations et pétitions lancées contre Hammerfest au cours de récentes semaines.

Cela soutient une déclaration du maire de Milan Giuliano Pisapia qui a qualifié ce défilé « d’inacceptable » et a souligné que tout initiative faisant la promotion du « racisme, de l’homophobie, de la violence et de l’apologie du fascisme » était interdite par la loi.

En juin 2013, des centaines d’extrémistes de droite avaient participé à un concert similaire à Milan pour des skinheads et des groupes néo-nazi, malgré la condamnation du maire et d’autres personnalités politiques. Ce concert était organisé par un groupe appelé Skinhouse Milano ; on considère que les groupes et participants venaient d’Allemagne, de France, d’Espagne et aussi d’Italie.