ROME – Des leaders juifs italiens ont mis en garde contre un rassemblement néo-fasciste organisé samedi à Milan.

Dans une déclaration conjointe, la présidente de l’organisation cadre de l’Union des Communautés juives italiennes, Noemi Di Segni, rejointe par les dirigeants de la communauté juive de Milan ont qualifié le rassemblement organisé par le mouvement d’extrême-droite Nuova d’”initiative dangereuse promue par un mouvement qui défie ouvertement les valeurs de notre démocratie”.

Cette déclaration survient après la délivrance par la police de Milan des autorisations nécessaires pour la tenue du rassemblement en centre-ville en dépit des protestations des organisations anti-fascistes, juives et de gauche et malgré l’opposition du maire de Milan.

Comme d’autres mouvements nationalistes en Europe, la formation xénophobe Forza Nuova est fortement opposée à l’immigration.

Il lui reste encore à gagner un siège au Parlement.

La déclaration faite par les leaders juifs précise que la date du 27 janvier, en Italie comme dans d’autres pays d’Europe, est celle de la Journée du Souvenir de l’Holocauste.

“Nous ne pouvons pas permettre à des gens qui foulent au pied la signification de la mémoire et qui prônent des thèses racistes et xénophobes d’avoir un lieu d’expression publique – et au centre de Milan – où ils pourront faire valoir leurs idéologies de haine », dit le communiqué.

Une contre-manifestation devrait également être organisée dans un endroit séparé.