Pour plus de 70 % de Juifs, le gouvernement devrait réfléchir à l’impact de ses mesures sur ceux de l’étranger.

Une majorité importante de Juifs israéliens estiment qu’ils partagent leur destin avec les Juifs de la diaspora et que le gouvernement israélien doit prendre en compte la façon dont ces décisions affectent la diaspora.

Le sondage publié mercredi et commandé par le Sommet des médias juifs s’est tenu à Jérusalem, a révélé que 62 % des interrogés croient que « les Juifs en Israël et dans la diaspora partagent un destin
commun » alors que 35 % ne sont pas d’accord.

Il a également constaté que « 71 % des Juifs israéliens pensent que le gouvernement d’Israël, lorsqu’il prend des décisions importantes, doit prendre en considération l’impact de la décision sur la situation des Juifs de la diaspora, tandis que 26 % ne pensent pas que cela soit
nécessaire ».

Le sondage a également révélé, cependant, que 60 % des Juifs israéliens se considèrent « une nation distincte des Juifs de l’étranger », tandis que 36 % sont en désaccord.

Une grande majorité, 81 %, ont déclaré qu’ils étaient intéressés par l’actualité de la diaspora juive, tandis que 18 % non.

L’Institut de la démocratie en Israël a mené le sondage. Il a interrogé 477 personnes entre le 8 et 11 mai. Avec une marge d’erreur de 4,6 points.