SYDNEY — Après que la Nouvelle Zélande a été l’un des quatre pays à parrainer une résolution aux Nations unies condamnant Israël, la communauté juive du pays a appelé les gouvernements de Nouvelle-Zélande et d’Israël à oeuvrer pour obtenir le maintien de l’ambassade israélienne à Wellington.

Ce plaidoyer survient alors qu’Israël a rappelé son ambassadeur en Nouvelle-Zélande dans le sillage du passage, vendredi, d’une résolution émanant du Conseil de Sécurité de l’ONU condamnant les entreprises d’implantations continues.

La porte-parole du Conseil Juif de Nouvelle Zélande Juliet Moses a expliqué que l’ambassade israélienne est importante pour la communauté juive.

“L’ambassade israélienne joue un rôle vital dans la vie juive en Nouvelle Zélande. Elle soutient et promeut les festivals et les activités culturelles juives et facilite les liens commerciaux entre les deux nations. L’Ambassade a également un rôle déterminant dans l’implication aux côtés des autres groupes religieux néo-zélandais », a-t-elle affirmé.

Elle a aussi rappelé le rôle pivot de l’ambassade dans les commémorations, l’année prochaine, des cent ans de la campagne menée par les corps militaires australien et néo-zélandais sur ce qu’est aujourd’hui Israël.

“Ce serait décevant si la coopération entre les deux pays lors de cet événement historique venait à disparaître”, a-t-elle ajouté.

“Le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères a déclaré que l’ambassadeur Itzhak Gerberg avait été rappelé pour prendre part à des consultations. La communauté juive de Nouvelle-Zélande espère qu’aucune autre action ne sera entreprise et que les deux gouvernements s’intéresseront au maintien de l’ouverture de l’ambassade israélienne », a-t-elle conclu.