Selon un membre éminent de la communauté, certains Juifs tunisiens pourraient choisir de voter pour un parti islamiste lors des prochaines élections.

Rene Trabelsi, un homme d’affaires et le fils du dirigeant de la communauté juive de Tunisie, qui compte 2 500 personnes, a fait cette déclaration lors d’une interview accordée à l’agence de presse Anadolu qui a été publiée cette semaine.

Cette interview aborde le sujet des élections parlementaires, qui auront lieu le 26 octobre, et les présidentielles qui seront organisées le mois prochain.

« Il n’y a aucun mal à choisir un parti politique issu du milieu islamique comme Ennahada », explique Trabelsi. Il fait référence au parti qui a quitté le pouvoir l’année dernière au profit d’un gouvernement provisoire pour qu’il rédige une nouvelle constitution avant les élections.

« Indépendamment des considérations religieuses et idéologiques, nous soutiendrons le parti qui présentera un programme économique convenable ».

Trabelsi souligne ensuite que beaucoup de Juifs tunisiens avaient voté pour Ennahada lors des élections en 2011, qui ont eu lieu après l’éviction du président Zin El Abidine Ben Ali lors de la révolution de « Jasmin ». Celle-ci avait entrainé à l’époque d’autres soulèvements dans le monde arabe.

Trabelsi précise que 80 % des Juifs tunisiens en âge de voter sont inscrits sur les listes électorales.

Selon certains articles, Trabelsi aurait récemment refusé le poste de ministre du Tourisme.