RIO DE JANEIRO – Les racines brésiliennes d’une reine de beauté israélienne, qui pourrait faire la différence pour remporter le concours Miss Univers, la mettent en vedette dans les médias locaux.

« J’ai tout du Brésil, les couleurs, la joie du Brésil. Je pense que je suis plus brésilienne qu’israélienne « , a déclaré Adar Gandelsman, la Miss israélienne de cette année, dans un portugais teinté d’un accent mais fluide, lors d’un entretien avec la chaîne Record TV à son domicile à Ashkelon, dans le sud d’Israël.

Gandelsman, 19 ans, est née un an après que ses parents juifs brésiliens Azril et Ana ont déménagé en Israël en 1997, de Recife, la ville brésilienne qui abrite la plus ancienne synagogue des Amériques, le Kahal Zur Israel.

« Elle représentera Israël, mais son ADN appartient au Brésil », a déclaré le père de Gandelsman.

Le site web juif Alef News a fait référence à Gandelman non comme une israélienne, mais comme la « fille de pernambucanos », comme on appelle les personnes nées dans l’État de Pernambuco au Brésil.

Le plus grand site d’information du Brésil, UOL, a souligné l’origine de la famille de Gandelsman et a dévoilé quelques détails personnels, y compris le fait qu’elle fait actuellement sa deuxième année de service militaire obligatoire d’Israël, et rêve de diriger une marque de mode.

Gandelsman, est actuellement à Las Vegas pour participer au concours international de Miss Univers, qui aura lieu le 26 novembre. Elle a récemment fait les gros titres mardi dernier pour avoir posé avec Miss Iraq, Sarah Idan, dans des photos visibles sur leurs comptes Instagram respectifs.

Miss Israel Adar Gandelsman, à gauche, et Miss Irak Sarah Idan, partagent un moment de complicité lors du concours de Miss univers 2017

« Peace & Love de Miss Irak et Miss Israël« , a-t-elle écrit, ajoutant que la reine de beauté irakienne était « incroyable ».