Les rescapés de la Shoah, veuves et personnes handicapées sont tous des habitués du bureau du JMW, l’organisme de protection des Juifs néerlandais, à Amsterdam.

Mais qu’en est-il d’une visite de 20 minutes au JWM du président Obama lui-même et de son armée d’agents secrets ?
C’est bien une nouvelle !

De quoi titiller tout au moins la curiosité des principaux médias néerlandais qui ont eu vent ce week-end de ce pseudo-crochet prévu par Obama au JMW au cours de sa visite la semaine prochaine aux Pays-Bas.

En définitive, et après investigation, le président américain ne se rendra pas dans les bureaux du JMW. Il s’agissait en réalité d’un canular de Pourim très réussi. La fausse rumeur a été propagée par un site juif néerlandais, Jonet.nl, aidé par le JMW.

La plaisanterie a réussi à duper non seulement la chaîne de télévision AT5 et la station de radio Amsterdam FM, mais également le très sérieux quotidien NRC Handelsblad qui, après enquête, s’est finalement rétracté et a publié des explications détaillées sur la farce à ses lecteurs.

Jaap Koos, un employé du JMW, a lui aussi été pris de cours. Habituellement, il ne reçoit pas plus d’un appel téléphonique ou deux. Or, ce week-end, son téléphone n’a pas arrêté de sonner, selon le NRC.

« Trois personnes ont téléphoné ce matin [au sujet d’Obama], et je n’avais aucune idée de ce dont ils parlaient », a-t-il déclaré dimanche au NRC. « J’ai donc appelé le directeur du JMW Hans Vuijsje, qui ne pouvait plus s’arrêter de rire. »

Vuijsje est l’un des principaux coupables. C’est bien lui qui a introduit la rumeur en déclarant au site Jonet : « Il souhaitait visiter la maison d’Anne Frank, mais c’était impossible d’un point de vue logistique et sécuritaire et trop coûteux en termes de temps», a-t-il assuré.

Ces propos ont tout de suite éveillé ma suspicion. Journaliste basé aux Pays-Bas couvrant l’actualité du judaïsme européen pour JTA, j’avais interviewé le directeur de la Maison d’Anne Frank, Ronald Léopold, la semaine précédente.

Et difficile de croire qu’il aurait pu omettre de me mentionner une telle visite présidentielle !

Deux heures après avoir tweeté la fausse rumeur autour de la visite d’Obama au JMW, Jonet et JMW ont finalement présenté leurs excuses pour le canular.