L’auteur israélien Etgar Keret a été sélectionné pour le prix de littérature étrangère Yasnaya Polyana Literary Award, nommé d’après Léon Tolstoï, pour son roman paru en 2014, intitulé The Seven Good Years: A Memoir.

Vingt-huit romans sont en lice, et le lauréat remportera la somme d’1,2 millions de roubles (19 380 €), dont 500 000 (8 000 €) reviendront au traducteur russe.

Ce livre est le premier roman de Keret, en anglais, qui ne soit pas une fiction. Le titre est un jeu de mots sur le rêve de Pharaon tel qu’il est relaté dans la Bible, sur les sept années d’abondance qui seront suivies de sept ans de famine. Il les compare aux sept années qui se sont écoulées entre la naissance de son fils et la mort de son père.

Keret a reçu le Prix Charles Bronfman et la récompense de 100 000 dollars pour ses œuvres, qui véhiculent les valeurs juives à travers les cultures.

En 2016, le prix de littérature étrangère Yasnaya Polyana a été décerné au romancier turc Orhan Pamuk, et en 2015 à l’américaine Ruth Ozeki.

Le prix Yasnaya Polyana est organisé par le musée Yasnaya Polyana et la société Samsung Electronics.