Dans le sillage de liens croissants établis entre Israël et l’Afrique, Jérusalem accueille sept ministres et d’autres officiels de haut-rang venus d’une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest à l’occasion d’une conférence organisée cette semaine au sein de l’état Juif.

La conférence de trois jours qui débute lundi, intitulée “l’amélioration de la productivité agricole durable dans les régions arides et semi-arides”, a été co-organisée par le Mashav, l’Agence israélienne de Coopération pour le Développement International, et la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’ouest, connue sous le sigle d’ECOWAS.

“Au cours de la conférence, les ministres et les délégués découvriront la technologie agricole produite en Israël, avec un accent mis sur la gestion des conditions climatiques arides, un sujet auquel les ministres africains de l’Agriculture s’intéressent particulièrement en raison d’un climat similaire qui prévaut dans leurs pays”, a expliqué Jonathan Blum, porte-parole du ministre de l’Agriculture Uri Ariel, qui s’adressera au groupe.

“La conférence se déroule dans un contexte de réchauffement des relations entre l’Afrique de l’Ouest et Israël et constitue un terrain fertile pour un meilleur développement des relations aux niveaux politique et économique”, affirme un communiqué issu du ministère des Affaires étrangères.

Les délégués présents lors de ce sommet sont les ministres des Affaires étrangères du Nigéria, du Togo, du Liberia, de la Guinée, du Cap Vert, de la Gambie et de la Sierra Leone. De hauts-responsables du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée-Bissau et du Sénégal assistent également à cet événement.

L’amélioration des liens avec l’Afrique est l’une des priorités figurant dans l’agenda du Premier ministre Benjamin Netanyahu au chapitre des Affaires étrangères, ce qui l’a conduit, au mois de juillet, à se rendre dans quatre pays d’Afrique de l’est, où il a rencontré plusieurs chefs d’état.

Deux mois plus tard, il a rencontré plus de 15 leaders africains en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

Il y a deux semaines, il a annoncé qu’il ira en Afrique de l’Ouest « dans quelques mois » pour s’y entretenir avec 15 autres chefs de l’Etat africain.

Netanyahu avait aussi prévu de se rendre au Sommet de l’ECOWAS qui aura lieu ce mois-ci au Nigéria, mais le gouvernement à Abidjan aurait bloqué sa participation.