Pendant le concours de Miss America qui s’est déroulé dimanche soir, Miss Texas a fustigé le président américain Donald Trump pour sa réponse aux violences qui se sont déroulées le mois dernier pendant un rassemblement d’extrême-droite à Charlottesville, en Virginie.

Sur la scène, pendant la finale du concours de beauté à Atlantic City, Margana Wood, 22 ans, ne s’est pas conformée à la tradition des réponses fadasses et insipides aux questions posées aux candidates, préférant saisir cette opportunité très médiatisée pour critiquer le président quand le rédacteur en chef de People Magazine et Entertainment Weekly, Jess Cagle, lui a posé sa « question politique ».

« Le mois dernier, une manifestation de néo-nazis, du suprématistes blancs et du KKK [Ku Klux Klan], à Charlottesville, Virginie, a été violente et une contre-manifestante a été tuée, a dit Cagle. Le président a dit que les responsabilités étaient partagées entre ‘des personnes très bien des deux côtés’. Est-ce vrai ? Dites moi oui ou non et expliquez. »

« Je pense que le problème des suprématistes blancs – il est évident que c’était une attaque terroriste, a répondu Wood, et je pense que le président Donald Trump aurait dû faire plus tôt une déclaration traitant de ce fait et garantissant que tous les Américains se sentent en sécurité dans ce pays. C’est la première priorité maintenant. »

Même si Wood a été vivement applaudie par la salle et sur les réseaux sociaux, c’est une autre critique de Trump qui a remporté la couronne tant convoitée.

Quand les juges ont demandé à Cara Mund, Miss Dakota du Nord, si Trump avait eu tort de retirer les Etats-Unis des accords de Paris sur le climat, dont l’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, elle n’a pas hésité.

« C’était une mauvaise décision, a-t-elle répliqué. Il y a des preuves du changement climatique, et nous devons être à la table des négociations. »

Pendant une conférence de presse après le concours, Mund a précisé qu’elle voulait d’abord et avant tout de répondre sincèrement à la question.

Donald Trump pendant une conférence de presse avec les membres de l'Association des anciens combattants de la police à Staten Island, New York, le 17 avril 2016. (Crédit : Kena Betancur/AFP)

Donald Trump pendant une conférence de presse avec les membres de l’Association des anciens combattants de la police à Staten Island, New York, le 17 avril 2016. (Crédit : Kena Betancur/AFP)

« Je n’ai pas vraiment eu peur que mon opinion ne soit pas celle des juges, a-t-elle dit. Miss America doit avoir une opinion, et elle doit savoir ce qu’il se passe dans le climat actuel. »

Lundi, Mund a répété que les Etats-Unis devaient faire partie des discussions sur les gaz à effet de serre, qui contribuent au réchauffement global.

Trump avait déclaré que les accords de Paris étaient mauvais pour l’économie des Etats-Unis. Il a aussi affirmé que le réchauffement climatique était une supercherie.